AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Let Me Destroy You [PV : Zely]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Étudiant de l'Académie || Lothar
avatar
Étudiant de l'Académie || Lothar
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Nicolas Brown de GANGSTA.
Papiers : 62
Arrivée : 05/01/2018

Âge : 21 ans
Clan : Lothar
Situation : célibataire
Occupation : Étudie pour devenir Lame
Faculté(s) : POUVOIR DESTRUCTEUR PRIMITIF : Cette faculté prend ses racines à la base de la partie la plus primitive du cerveau, celle appelée "le cerveau reptilien". Il s'agit là du siège de nos comportements les plus primaires et instinctifs : la faim, la soif, le sommeil, l'hostilité envers les menaces, la violence, la fuite face à un danger trop grand ainsi que la reproduction. C'est ce qu'il nous reste d'animal, l'homme réduit à son état le plus primaire. C'est l'état dans lequel se trouve Leonhard lorsque sa faculté s'active. Il redevient une sorte d'homme animal, qui ne réfléchit pas et se contente d'agir en suivant ses instincts. Il devient extrêmement violent, se voit doté d'une force presque surhumaine et parvient à ignorer la douleur. Ce pouvoir se déclenche assez aléatoirement, mais toujours lorsqu'il ressent un trop plein d'émotions, quelle qu'elle soit. C'est donc un pouvoir très délicat et incontrôlable, ce qui explique pourquoi il est redoublant.

Armement : Un katana nommé Christine et ses bons gros poings de padre Bil et Bob, pour la frappe pure et dure.
Avec Christine il fait de l'art, c'est quand il n'est pas sous l'emprise de sa faculté. C'est sa manière de combattre sans l'utilisé pour ne pas prendre de risque.
Avec Bil et Bob c'est nawak, il se contente de frapper comme un bourrin et c'est plutôt quand il est sous l'emprise de sa faculté. Il ne contrôle plus rien et même s'il lui arrive d'utiliser son arme dans ces moments là, il revient très vite à la "bonne vieille méthode".
Ven 12 Jan - 19:34

ft. GRYV Zely
Let Me Destroy You
La permanence, une salle assez peu peuplée par les élèves de l'académie, sauf les jours de pluie. C'était le squatte de Leonhard, il appréciait s'y rendre pour son calme, il y passait même la majeure partie de sa journée. En temps que redoublant, il ne suivait que les cours de combat, de maîtrise et d'histoire, ceux des divinités entre autre. Le reste, il avait déjà confirmé ses matières donc se rendre aux autres cours serait superficiel. Dans la salle de perm, c'est presque s'il n'avait pas son nom écrit sur la table devant laquelle il se pose à chaque fois, toujours la même. C'est presque si ce n'était pas sacré au final, les gens ont pris l'habitude de ne pas s'y installer de peur d'être confronté à Leon.

Mais aujourd'hui, c'était différent. Lorsqu'il pénétra dans la pièce, des ricanements s'élevèrent non loin de la porte. Leon tourna la tête et porta son regard sur un groupe de jeunes qui le pointait presque du doigt en se pouffant de rire. Des gamins, plus jeunes que lui en tout cas. Probablement 16 ou 17 ans, à cet âge où tester ses limites et celles des autres devient un jeu. Leon n'y prêta pas attention, préférant se rendre à sa table comme à son habitude. Mais une fois devant celle-ci, difficile de ne pas remarquer les bavures rouges sur le bois. Des écritures, grossières, énormes, au marqueur rouge, qui stipulaient "Gros attardé mental" ou encore "retourne chez toi, monstre". Des mots sommes toute d'une grande délicatesse... Et bien entendu, écrite avec beaucoup d'amour et de sagesse, cela va de soit.

Leon les fixa un moment. Derrière lui, les trois gamins en halène, impatients de voir sa réaction. Mais Leon se contenta de soupirer avant de s'asseoir, reprenant son éternelle routine. Non contents que leur provocation n'ait pas fonctionné, l'un des jeunes se leva pour s'approcher, pas trop près non plus, histoire de le provoquer directement. Il interpella le géant et une fois son attention acquise il se mit à mimer grossièrement un autiste. Leon cligna des yeux et retourna à son dessin sans aucune réaction. Le gamin grogna et retourna auprès de ses acolytes, sortant son portable pour mettre de la musique. En règle générale Léon ne fait pas attention à ça, il se contente de mettre ses écouteurs pour se couper du monde. Or là... Pas d'écouteurs, c'était Moera qui les avait. Il met un moment avant de finalement se redresser et de porter son regard sur le groupe de gamins.

« Tu peux couper ta musique s'il te plait ? »
Le propriétaire du portable se retourne et se met à sourire, de cet air désinvolte qu'ont les cancres dans les écoles.
« Tsss sinon quoi ? Gros bébé va piquer sa colère ? »
La mâchoire de Leon se serre, ses poings aussi.
« ...Pour la deuxième fois... Est-ce que tu peux couper ta musique ?
- Boooouuuh et tu vas me faire quoi ? Sortir... "Christine" ? PFFFF AHAHAH QUEL NOM DE MERDE !! »


Le bruit de son poing qui manque de briser la table fait régner le silence dans la salle. Le visage bas, la respiration profonde, Leon bouillonne. Le silence règne, même le gamin provocateur a cessé de rire, ses potes faisant pâle figure non loin de lui. Lentement, le géant se lève, avec cette aura étrange qui ne s'était pas montré depuis l'échec de son diplôme. La main sur le fourreau de son katana, il pousse la garde du pouce et redresse la tête dans un ricanement, un sourire carnassier sur le visage. Il se dégage de la table et s'approche du fauteur de trouble tétanisé d'avoir réveillé la bête. Doucement il prend son téléphone dans sa main libre et le brise dans celle-ci, coupant ainsi la musique dans un cri d'agonie électronique du téléphone.

« Voilà... Et ya pas que la musique que je vais couper...! »
Grogne-t-il en venant choper le col du gamin dans un geste vif, le soulevant pour venir le plaquer contre le mur derrière lui.

__________________________________

I'M NOT JUST A BEAST
But that's the only thing I know how to do. What am I if I'm not a monster ?  Nothing. ▬  What strange phenomena we find in a great city, all we need do is stroll about with our eyes open. Life swarms with innocent monsters.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Lothar
avatar
Étudiant de l'Académie || Lothar
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : OC de Banpai Akira
Papiers : 26
Arrivée : 27/12/2017
Âge : 17 ans
Clan : Lothar
Situation : Célibataire.
Occupation : Etudiante
Faculté(s) : Mains du désespoirs : Des mains sortant du corps de la demoiselle pour pouvoir saisir l'ennemi, étrangler ou tenter de désarmer, les mains du désespoirs peuvent s'étendre sur une portée de 3 mètres, chose à savoir, elles peuvent prendre des armes.
Armement : Epée courte et dague. Ainsi que quelques shurikens.
Ven 12 Jan - 20:21

Zely, épuisée et ayant peu dormit, la demoiselle était depuis un petit moment en salle de permanence, personne ne viendrait l’embêter. Car ils étaient trop préoccupés à décorer une table apparemment. Notre demoiselle n’en avait que faire, elle ne remarquait rien sur le coup. En vérité elle avait un autre objectif, dans l’espoir qu’il passe par là. Et dans cet espoir elle releva la tête dans de très rare cas de son différent des habitudes, mais rien à chaque fois. Ce qui fit qu’elle se rendormit. Pourquoi était-elle si fatiguée ? La rencontre avec un jeune homme lui avait rappelé quelques souvenirs. Pourquoi poursuivre cette vie si l’on sait que cette solitude profonde restera… Une promesse qu’elle avait fait en autre. Même si elle ne voulait pas y tenir, la jeune fille avait trouvée une alternative afin de pouvoir le rejoindre. Mais fallait-il déjà que sa cible se présente. En permanence le peu de gens qui y étaient discutèrent entre eux ou… Décorèrent une table avec des marqueurs apparemment, la demoiselle n’en était pas sûr. Mais sur le coup elle s’endormit de nouveau.

Combien de temps passa après qu’elle se soit endormit ? Bonne question. C’était des voix fortes qui l’avaient réveillée. Redressant lentement la tête pour observer ce qu’il se passa, Zely l’aperçut ! Oui… Sa cible était là ! Celui qui pouvait lui faire atteindre son but et objectif final. « Le monstre. » Personnellement Zely se fichait du surnom, mais aussi de l’apparence des gens. Pour elle le comportement et le caractère était plus intéressant. Enfin… Elle qui pensait ça, voulait en finir de sa vie. Le début de la « confrontation » si l’on pouvait appeler ça ainsi, c’était trois personnes d’environ son âge qui lancèrent des mots et des provocations envers sa cible. Voyant que cela ne fonctionne pas, l’un d’eux vint à mettre de la musique, Zely serait bien intervenue, mais trop à observer le plus discrètement possible le « monstre ». Il fit un premier avertissement qui ne fut pas écouté, puis un second. Là déclic… Le déclic se fit à la dernière phrase du crétin.

Des craquements se firent entendre légèrement, mais ce fut suffisant pour mettre le calme dans la pièce, hors… L’aura dégager par lui faisait froid dans le dos, mais pour Zely ce fut telle une lueur d’espoir pour atteindre son but ! Se dégageant de la table, avançant vers les enquiquineurs. Il prit le téléphone pour le broyer, ce fut en observant la garde du katana, voyant qu’il pouvait sortir la lame à tout moment que… Oui, c’est là qu’elle se dressa, il avait chopé l’andouille par le col… Zely s’avança, d’un air calme elle ne fit que déclarer.


« Lâche le, tu veux te rabaisser à son niveau ? Je t’en empêcherais si il le faut. »

Le sourire de Zely se dissipa, un air sérieux sur le visage, de son œil elle le fixa, n’attendant qu’une chose, qu’il rejette son attention sur elle, rien qu’elle ! Elle était même prête à sortir sa lame elle aussi, la preuve qu’elle ne plaisanta pas sûrement.

(Tu me diras si tu veux que je modifie !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Lothar
avatar
Étudiant de l'Académie || Lothar
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Nicolas Brown de GANGSTA.
Papiers : 62
Arrivée : 05/01/2018

Âge : 21 ans
Clan : Lothar
Situation : célibataire
Occupation : Étudie pour devenir Lame
Faculté(s) : POUVOIR DESTRUCTEUR PRIMITIF : Cette faculté prend ses racines à la base de la partie la plus primitive du cerveau, celle appelée "le cerveau reptilien". Il s'agit là du siège de nos comportements les plus primaires et instinctifs : la faim, la soif, le sommeil, l'hostilité envers les menaces, la violence, la fuite face à un danger trop grand ainsi que la reproduction. C'est ce qu'il nous reste d'animal, l'homme réduit à son état le plus primaire. C'est l'état dans lequel se trouve Leonhard lorsque sa faculté s'active. Il redevient une sorte d'homme animal, qui ne réfléchit pas et se contente d'agir en suivant ses instincts. Il devient extrêmement violent, se voit doté d'une force presque surhumaine et parvient à ignorer la douleur. Ce pouvoir se déclenche assez aléatoirement, mais toujours lorsqu'il ressent un trop plein d'émotions, quelle qu'elle soit. C'est donc un pouvoir très délicat et incontrôlable, ce qui explique pourquoi il est redoublant.

Armement : Un katana nommé Christine et ses bons gros poings de padre Bil et Bob, pour la frappe pure et dure.
Avec Christine il fait de l'art, c'est quand il n'est pas sous l'emprise de sa faculté. C'est sa manière de combattre sans l'utilisé pour ne pas prendre de risque.
Avec Bil et Bob c'est nawak, il se contente de frapper comme un bourrin et c'est plutôt quand il est sous l'emprise de sa faculté. Il ne contrôle plus rien et même s'il lui arrive d'utiliser son arme dans ces moments là, il revient très vite à la "bonne vieille méthode".
Sam 13 Jan - 20:02

ft. GRYV Zely
Let Me Destroy You
Il ricanait, comme un dément qui retrouve une liberté perdue. Son énorme main sur son katana, l'autre sur le col du garçon qu'il maintenant au dessus du sol contre le mur, pressant de plus en plus sa cage thoracique, il était terrifiant. Et puis ce sourire... Personne ne dirait rien si le jeune homme si téméraire plus tôt finissait par se pisser dessus comme une victime terrifiée. Son objectif était clair, il allait probablement tuer ce gamin si personne ne se décidait à intervenir. Et c'est bien entendu ce qui arriva. Leon relâche le col du jeune homme qui s'effondra au sol, tremblant et pétrifié, avant que le géant ne se tourne vers la personne à l'origine de cette intervention. Il baissa la tête en voyant qu'il s'agissait de cette gamine qu'il avait fini par remarquer à force qu'elle tourne autour de lui. Son sourire s’agrandit.

« Voyez-vous ça... C'est ce que tu attendais pas vrai ? Que je sorte de mes gonds... »
Dans un geste vif, il sort son katana de son étui et le pointe dans sa direction, le bout de la lame tout juste à quelques centimètres de son visage.
« C'est quoi ton problème au juste ? Tu t'es mis en tête de protéger le monde de moi ? »
Il baisse son arme et s'approche, d'assez près pour instaurer une sorte d'étrange intimité malsaine entre eux, regardant la jeune fille de haut.
« Ou tu veux juste mourir ? souffle-t-il plus bas avant de se pencher vers elle pour murmurer à son oreille. Les proies qui n'ont pas peur de mourir ne m'intéresse pas, parce qu'elles ne se battent jamais vraiment... »
Avant de se redresser il agrippe la demoiselle par le col et vient placer son katana sous sa gorge.
« Mais est-ce que tu n'as vraiment pas peur de mourir ? »
Conclu-t-il en appuyant un peu plus la lame contre sa gorge, mais pas assez fort pour entailler sa peau,
pour l'instant tout du moins...

__________________________________

I'M NOT JUST A BEAST
But that's the only thing I know how to do. What am I if I'm not a monster ?  Nothing. ▬  What strange phenomena we find in a great city, all we need do is stroll about with our eyes open. Life swarms with innocent monsters.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Lothar
avatar
Étudiant de l'Académie || Lothar
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : OC de Banpai Akira
Papiers : 26
Arrivée : 27/12/2017
Âge : 17 ans
Clan : Lothar
Situation : Célibataire.
Occupation : Etudiante
Faculté(s) : Mains du désespoirs : Des mains sortant du corps de la demoiselle pour pouvoir saisir l'ennemi, étrangler ou tenter de désarmer, les mains du désespoirs peuvent s'étendre sur une portée de 3 mètres, chose à savoir, elles peuvent prendre des armes.
Armement : Epée courte et dague. Ainsi que quelques shurikens.
Dim 14 Jan - 17:00

Lâchant la prise, Leon laissa l’andouille de service tomber au sol, ce dernier était tremblant et même pétrifié, Zely savait ce qu’elle faisait et voulait. La sensation qu’elle ressentait fut comme un soulagement dans le fond. Il n’y aura pas de blesser, c’est ce qu’elle se disait. Alors que le géant vint à baiser le regard sur elle, pour se tourner vers. Ce type avait le sourire et ne put s’empêcher de lâcher une phrase qui en toute vérité était vraie. Zely n’en disait rien, répondre à cette question lui était futile, après tout… Elle allait rendre service à une andouille, mais aussi prouver que cette dite andouille n’était qu’un lâche qui ne savait pas se tenir. Les pensées devaient fuser dans la tête de beaucoup de monde, mais… Pas pour Zely, n’y même pour Leon peut être ? Qu’importe. Notre demoiselle ne sourcilla pas au moment où Leon sortit la lame du fourreau, le son que cela avait fait, ne la fit pas paniquer. Elle s’y était résolue après tout. Laissant son regard sur celui de Leon, elle ne s’en détourna pas. Pourquoi fuirait-elle ? Ayant son objectif à portée, c’était à ça qu’elle pensa. Mourir. Mais la question que vint lui poser Leon, du moins dans le fond, Zely avait déjà une réponse préparée. Ce qu’elle fit n’était que tenir son regard sur lui, sans faire le moindre mouvement, un geste brusque pourrait dévoiler son plan, à moins que ce dernier n’ai déjà été découvert.

« Je ne fais qu’aider. »

Aider ? Mais qui ? En fait elle voulait aider Leon, mais cette phrase elle ce disait qu’il ne la comprendrait pas. Et que par chance il s’énerve encore plus. Hors un détail lui parvint en tête… Si jamais il prenait la décision de ne pas s’en prendre à elle, de la laisser même ! Sur le visage de Zely, une froide expression était présente, elle ne pouvait pas faire autrement. Lâchant la poignet de son arme, elle le vit baisser sa lame et s’approcher, l’ambiance sembla changer du tout au tout dans la pièce, les élèves semblèrent vouloir pour la plus part fuir. Mais certains sembla rester pour voir la suite. Zely écouta le géant. Est ce qu’elle voulait mourir ? Cette question… Tout le monde aurait dis non. Mais elle, résignée à mourir n’y répondit pas, restant d’une allure froide face à lui. De plus ce qu’il murmura sembla la décevoir, mais pour ne pas se trahir, elle resta de marbre n’en disant réellement rien. Pourquoi répondrait-elle à ses questions ? Ce n’était pas dans son intérêt après tout ! Même quand elle se fit attraper par le col, elle ne changea pas d’expression. La froideur de la lame vint au contact de sa gorge, son regard était droit dans celui du géant, elle n’en détourna pas la moindre seconde son regard.

« Nous savons tout deux que tu ne le feras pas. »

Après cette courte phrase, son regard et son sourire se présentèrent comme une flamme venant vous réchauffer dans le froid de l’hiver. Effectivement, Zely là était sincère, elle ne le cachait pas. Bien que même dans le fond cela l’agaça d’admettre qu’il ne le fera pas… C’était ses pensées qui fusèrent, tenant sa promesse… Promesse qu’elle considérait comme malédiction ! Notre jeune demoiselle vint poser sa main droite sur le poignet du géant, mais pas pour le forcer à enfoncer la lame pour se faire tuer, ni même pour le repousser. Cette main était juste là pour qu’il y voit plus clair dans ses envies. Qu’allait-il faire ? Gardant le silence Zely après cela garda le doux sourire et aussi un regard comme son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Lothar
avatar
Étudiant de l'Académie || Lothar
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Nicolas Brown de GANGSTA.
Papiers : 62
Arrivée : 05/01/2018

Âge : 21 ans
Clan : Lothar
Situation : célibataire
Occupation : Étudie pour devenir Lame
Faculté(s) : POUVOIR DESTRUCTEUR PRIMITIF : Cette faculté prend ses racines à la base de la partie la plus primitive du cerveau, celle appelée "le cerveau reptilien". Il s'agit là du siège de nos comportements les plus primaires et instinctifs : la faim, la soif, le sommeil, l'hostilité envers les menaces, la violence, la fuite face à un danger trop grand ainsi que la reproduction. C'est ce qu'il nous reste d'animal, l'homme réduit à son état le plus primaire. C'est l'état dans lequel se trouve Leonhard lorsque sa faculté s'active. Il redevient une sorte d'homme animal, qui ne réfléchit pas et se contente d'agir en suivant ses instincts. Il devient extrêmement violent, se voit doté d'une force presque surhumaine et parvient à ignorer la douleur. Ce pouvoir se déclenche assez aléatoirement, mais toujours lorsqu'il ressent un trop plein d'émotions, quelle qu'elle soit. C'est donc un pouvoir très délicat et incontrôlable, ce qui explique pourquoi il est redoublant.

Armement : Un katana nommé Christine et ses bons gros poings de padre Bil et Bob, pour la frappe pure et dure.
Avec Christine il fait de l'art, c'est quand il n'est pas sous l'emprise de sa faculté. C'est sa manière de combattre sans l'utilisé pour ne pas prendre de risque.
Avec Bil et Bob c'est nawak, il se contente de frapper comme un bourrin et c'est plutôt quand il est sous l'emprise de sa faculté. Il ne contrôle plus rien et même s'il lui arrive d'utiliser son arme dans ces moments là, il revient très vite à la "bonne vieille méthode".
Dim 14 Jan - 17:56

ft. GRYV Zely
Let Me Destroy You
Sa lame appuyait doucement sur la gorge de la jeune fille, il était à rien de lui trancher le cou... Pourtant celle-ci ne réagissait pas, se contentant de lui affirmer qu'elle savait, qu'ils savaient tous les deux qu'il ne le fera pas. Puis elle se mit à sourire en lui adressant un regard tout plein de sincérité, posant sa main sur la sienne. Que cherchait-elle à faire au juste ? L'apaiser pour le calmer ? Pauvre enfant. Une minute plus tôt cela aurait peut-être marché, Leonhard, le vrai, celui qui est discret et qui ne fait pas de vague, l'aurait peut-être entendu. Mais là... Ce n'était pas ce Leon là. C'était... quelqu'un d'autre. Le fameux monstre que tout le monde le soupçonne être.

« Tu as raison, je ne le ferais pas. »

Souffle-t-il avec un sourire mesquin et plein de moquerie. Il ricana et relâcha son emprise sur son col pour la laisser regagner le sol, la regardant de haut comme s'il s'agissait d'une moins que rien à peine digne d'intérêt. Ce qu'elle était un peu à ses yeux, à cet l'instant. Sa mine devient bien plus sérieuse, menaçante tandis que sa voix s'ancre dans les graves.

« Parce que tu ne mérites pas cette attention. Tu es d'un ennui... Pas la moindre palpitation d'effroi, pas le moindre balbutiement de peur. En fait, tu es presque déjà morte... Rien ne t'anime et je n'ai pas de temps à perdre avec ça. »

Cruel. Terriblement cruel et impitoyable. Rien ni personne n'a encore réussi à le faire retourner à la raison dans ces moments-là, pourquoi cela changerait aujourd'hui ? D'autant qu'il ne la connait même pas, il ne sait même pas son nom et ne lui a jamais adressé la parole avant aujourd'hui. Ses mots à peine soufflés, il se détourne d'elle, montrant son désintérêt total avant qu'il ne se reconcentre sur sa précédente victime, toujours étalée et pétrifiée par terre, qui pousse un genre de couinement d'effroi lorsque Leon le soulève de nouveau pour le col alors qu'il tremble comme une feuille.

« J'ai une fabuleuse idée... Et si je te laissais courir avec 10 secondes d'avance avant de te tuer, hein ? Ce serait... Plus fun, non ? »

__________________________________

I'M NOT JUST A BEAST
But that's the only thing I know how to do. What am I if I'm not a monster ?  Nothing. ▬  What strange phenomena we find in a great city, all we need do is stroll about with our eyes open. Life swarms with innocent monsters.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Lothar
avatar
Étudiant de l'Académie || Lothar
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : OC de Banpai Akira
Papiers : 26
Arrivée : 27/12/2017
Âge : 17 ans
Clan : Lothar
Situation : Célibataire.
Occupation : Etudiante
Faculté(s) : Mains du désespoirs : Des mains sortant du corps de la demoiselle pour pouvoir saisir l'ennemi, étrangler ou tenter de désarmer, les mains du désespoirs peuvent s'étendre sur une portée de 3 mètres, chose à savoir, elles peuvent prendre des armes.
Armement : Epée courte et dague. Ainsi que quelques shurikens.
Dim 14 Jan - 20:26

Le fait de savoir qu’il ne ferait rien… C’était une déception dans un sens, mais dans l’autre elle se disait que c’était mieux ainsi. Pensant au fait qu’il l’ai lâché pour se calmer, ce fut en voyant se sourire qu’elle comprit son échec. Voyez vous se sentiment que l’on peut qualifier d’impuissance ? Elle ressentait cela, ainsi que le fait d’être inutile était présent. Si seulement l’andouille avait prit la fuite, cette pensée qu’elle eut pour une personne exécrable… Cela pouvait être considérée comme noble ? Cette question elle ne se la posa pas. Athgar aurait été là, tout aurait été différent ! Se remémorant l’homme qu’elle avait considéré comme un père, ce fut avec le silence qu’elle laissa le géant s’éloigner. Celui ci ne voyait donc en elle aucun intérêt ?

Le fais de savoir qu’elle n’était pas digne d’attention, c’était encore une défaite en elle même. Une preuve que si elle n’était plus… Rien ne changerait, si seulement elle pouvait changer la vie d’une personne ! Ou du moins la vision des choses de cette dernière ! Zely était réellement d’un tel ennuis ? Serait ce une des raisons du fait qu’elle soit encore en ce monde ? Nul ne voudrait lui faire le moindre mal ? Tant de questions qui pouvaient fuser dans sa tête, tellement qu’elle sembla perdue l’espace de quelques secondes dans ses pensées. Le fait d’être considéré comme presque déjà morte… Non, à son goût c’était amer, c’était une chose qu’elle se devait de corriger. Même si rien ne sembla l’animer, Zely ne fit qu’écouter le reste. Mais une chose pouvait l’animer juste une… Ce manque d’attention que beaucoup pourraient lui porter, elle le sourire éternel, bien qu’elle garda cette douce expression, elle s’avança d’un pas sans sortir sa lame, dans le premier pas qu’elle venait de faire, il pouvait tout à fait l’ignorer. Une larme vint à glisser le long de la joue droite de la demoiselle. Oui… Zely allait faire quelque chose. Mais que pouvait elle faire ?

Alors que Leon sembla soulever l’andouille qui n’avait pas prit la fuite dû à la trouille qu’il ressentait, il devait sûrement se faire dessus… Mais peu importe ! Zely ne pouvait malgré tout… Laisser mourir l’andouille de la main de Leon, qu’importe ce que l’on pouvait penser d’elle, de Leon, ou de l’andouille… Notre demoiselle fit un second pas et ses mains du désespoirs vinrent à se montrer, pour le moment caché dans le dos de la demoiselle, elle n’attendait que d’être assez proche pour pouvoir le faire ! Son idée était d’empêcher un drame de se produire, bien qu’elle aurait préférée être la victime de ce drame. Notre douce Zely fit un dernier pas vers Leon, ce fut bien à dans le dernier pas que quatre mains se ruèrent vers Leon, non pas pour attirer l’attention de ce dernier, deux pour tenir son bras armé, une pour pouvoir se défendre en cas de réplique de Leon… Mais la dernière, chercha à attraper le cou de Leon.


« Je suis presque morte… C’est ça n’est ce pas ? Si je le suis réellement… Je vais essayer de te montrer ce qu’une personne presque morte peut faire pour… Protéger quelqu’un des autres ! »

Cette insinuation, il fallait réussir à la comprendre, mais tandis qu’elle avait cité cela, une autre larme vint se glisser le long de sa joue. Notre Zely ne paraissait pas triste, mais les larmes qui coulèrent en était remplit, cette tristesse… Celle qu’elle ne voulait pas partager afin de pouvoir remplir son objectif ! Mais là plus important, devant elle, un géant à qui du mal pouvait arriver si il se mettait à péter les plombs. En elle même, Zely se sentait bonne à rien, mais… Elle voulait se rendre utile quitte à mourir des mains du géant. L’objectif de sa main essayant d’attraper Leon par le cou, c’était pour le repousser, pour que l’andouille puisse fuir. Mais… Allait-elle réussir ? C’était la la question dont tous pouvaient se poser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Lothar
avatar
Étudiant de l'Académie || Lothar
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Nicolas Brown de GANGSTA.
Papiers : 62
Arrivée : 05/01/2018

Âge : 21 ans
Clan : Lothar
Situation : célibataire
Occupation : Étudie pour devenir Lame
Faculté(s) : POUVOIR DESTRUCTEUR PRIMITIF : Cette faculté prend ses racines à la base de la partie la plus primitive du cerveau, celle appelée "le cerveau reptilien". Il s'agit là du siège de nos comportements les plus primaires et instinctifs : la faim, la soif, le sommeil, l'hostilité envers les menaces, la violence, la fuite face à un danger trop grand ainsi que la reproduction. C'est ce qu'il nous reste d'animal, l'homme réduit à son état le plus primaire. C'est l'état dans lequel se trouve Leonhard lorsque sa faculté s'active. Il redevient une sorte d'homme animal, qui ne réfléchit pas et se contente d'agir en suivant ses instincts. Il devient extrêmement violent, se voit doté d'une force presque surhumaine et parvient à ignorer la douleur. Ce pouvoir se déclenche assez aléatoirement, mais toujours lorsqu'il ressent un trop plein d'émotions, quelle qu'elle soit. C'est donc un pouvoir très délicat et incontrôlable, ce qui explique pourquoi il est redoublant.

Armement : Un katana nommé Christine et ses bons gros poings de padre Bil et Bob, pour la frappe pure et dure.
Avec Christine il fait de l'art, c'est quand il n'est pas sous l'emprise de sa faculté. C'est sa manière de combattre sans l'utilisé pour ne pas prendre de risque.
Avec Bil et Bob c'est nawak, il se contente de frapper comme un bourrin et c'est plutôt quand il est sous l'emprise de sa faculté. Il ne contrôle plus rien et même s'il lui arrive d'utiliser son arme dans ces moments là, il revient très vite à la "bonne vieille méthode".
Lun 15 Jan - 20:30

ft. GRYV Zely
Let Me Destroy You
Il venait de lancer les règles du jeu au gamin qu'il tenait au col au dessus du sol, lui tétanisé par la peur. Il le lâcha brusquement avant de se mettre à compter lentement, dégainant de nouveau son katana avec ce sourire délicieusement sadique sur le visage. Le gamin détala aussi rapidement qu'il le pu et ce n'est que lorsque Leon arriva à 10 que quelque chose se mit à le retenir. Il fronça férocement les sourcils avant de baisser les yeux sur la masse noire qui tenait son bras armé, le gauche. Un grognement profond s'échappa de sa gorge tandis qu'il se tournait vers la demoiselle qui avait lancé son pouvoir sur lui. Alors qu'il allait répliquer, une autre main se saisit de son cou. Il fut contraint d'écouter le discours de la jeune fille avant de se mettre à ricaner comme un dément.

« Protéger quelqu'un des autres ? Pffahahahah...! Ma parole mais c'est que tu te prends pour une sainte on dirait ! »

Il la fixe un instant avant de reprendre, toujours avec le même sourire malgré la main sur sa gorge.

« Ooowh... La demi-morte verse quelques larmes ? »

Il ricane encore une fois et commence à se débattre pour se libérer, opposant résistance avec son bras gauche pour se défaire de l'emprise de la jeune fille. N'y parvenant pas, il commençait à s'impatienter,
à se mettre en colère et ce n'était pas bon signe du tout... Grognant comme un sauvage, il vient récupérer son katana dans la main droite et tranche les bras vaporeux qui le retiennent. Il ne pensait sincèrement pas que cela marcherait et pourtant si. Reprenant toute sa prestance, il lança un regard profondément noir à la demoiselle. Elle avait osé se dresser contre lui. Le gamin était maintenant déjà loin, et il était fort probable qu'il était allé prévenir un membre du personnel de ce qui était en train de se passer dans la salle de permanence. Peu importe, ce qui animait Leon en cet instant, c'était de satisfaire ses pulsions meurtrières, et ce même si la proie est déjà à moitié sans vie... Il se jeta sur la demoiselle pour venir la plaquer contre la fenêtre, pressant de plus en plus son cou entre ses mains.

« Tu es contente n'est-ce pas ? L'autre abruti a pu s'enfuir à cause de tes conneries...C'est ce que tu voulais, pas vrai ? Dis-moi... Qu'est-ce qui fait que ta vie est bien moins importante que la sienne, hein ? Mh... Peu importe, tu n'es peut-être pas très vivace mais tu feras l'affaire. Alors, une dernière prière avant de mourir ? »

__________________________________

I'M NOT JUST A BEAST
But that's the only thing I know how to do. What am I if I'm not a monster ?  Nothing. ▬  What strange phenomena we find in a great city, all we need do is stroll about with our eyes open. Life swarms with innocent monsters.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Lothar
avatar
Étudiant de l'Académie || Lothar
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : OC de Banpai Akira
Papiers : 26
Arrivée : 27/12/2017
Âge : 17 ans
Clan : Lothar
Situation : Célibataire.
Occupation : Etudiante
Faculté(s) : Mains du désespoirs : Des mains sortant du corps de la demoiselle pour pouvoir saisir l'ennemi, étrangler ou tenter de désarmer, les mains du désespoirs peuvent s'étendre sur une portée de 3 mètres, chose à savoir, elles peuvent prendre des armes.
Armement : Epée courte et dague. Ainsi que quelques shurikens.
Mar 16 Jan - 17:31

Ricaner… C’était ce que le géant faisait en voyant la tentative de la demoiselle, mais sûrement à cause du discoure de cette dernière. Les mots sortant de sa bouche ne furent pas les plus appréciable. Hors, la demoiselle avait pour habitude de ce voiler derrière se masque doux. Cela ne changea en rien, le masque était toujours là. La situation pourrait pousser les autres à changer d’expression, mais pas elle. Zely était la demoiselle qui se mettait en danger, pour mourir… Hors là elle avait décidé autrement, le stopper ! La chose dont elle pourrait espérer, c’est que les fuyards aillent avertir quelqu’un du personnel. Ce fut dans cet instant que Zely sembla se sentir un minimum utile, le courage dont elle faisait preuve… Aux yeux des autres, était pour elle une habitude suicidaire. Son regard, son expression… Mais aussi sa voix restèrent douceurs ! Les mots que notre douce amie vint à sortir, venaient comme cela. D’une manière que l’on pourrait juger dangereuse dans cette situation.

« Une sainte… Quelle idée… Je ne mérite aucun titre. »

Oui, elle n’en était pas une, loin de là. Sa sincérité allait-elle irriter le géant ? Qu’importe. Ce dernier riait à cause de ses larmes, des larmes qu’elle ne cacha pas. Trop préoccupée à savoir comment elle allait faire après pour être utile. Le laissant rire, ce dernier se libéra de son emprise, tranchant même les mains du désespoir. Heureusement que Zely en avait gardé une cachée, celle-ci allait lui être utile à un moment précis, ne bougeant pas, son regard resta sur celui du géant. Zely n’allait pas fuir, il fallait qu’elle reste dans cette pièce afin de minimiser les dégâts. Qu’importe à ses yeux comment cela se finirait. Une chose était sûr, c’est que la situation qui l’arrangerait prêterait préjudice au géant, mais la situation où elle survivrait… Cela aura peut être un goût amer, mais c’était une promesse qu’elle se devait de tenir ! Dans le fond cette promesse était l’une des rares choses lui restant d’Athgar.

Elle n’eut pas le temps de réagir que Leon l’avait déjà attrapée et plaquer contre une fenêtre, la demoiselle ne chercha pas à réagir de suite, son expression ne changea pas, toujours à essayer de garder son masque au visage… Le sourire éternel ne fit que ce laisser faire, elle ne voulait pour le moment pas agir de suite, son regard toujours dans le sien. Le géant devait sans le moindre doute être de plus en plus irriter, elle devait sans le moindre doute l’énerver. Si quelqu’un voulait intervenir ? Personne n’en avait le cran, tout le monde avait fuit ? Elle ne pouvait le savoir, ne détournant pas son regard de celui de son adversaire. Ce dernier lui demanda si elle était contente ? Si c’était ça qu’elle voulait ? Si sa vie valait moins que celle d’un autre ? Pour ensuite lui demander une dernière prière… Alors qu’elle se faisait étrangler, elle tenta de répliquer, tant bien que mal.


« Je… Peux être contente… J’aurais… Au moins… Sauver d’autres… Que moi.. ! »

Elle n’arrivait pas à reprendre son souffle, c’était de plus en plus dur, mais ce fut avec l’aide de sa main du désespoir cachée dans son dos qu’elle put riposter, la main se dirigea tel un coup de poing, passa au niveau de la taille de Zely, pour venir à la rencontre des parties génitales du Géant, elle y avait mit ce qu’elle pouvait en force pour faire en sorte d’être lâchée. Ce fut suivit d’un coup de pied un peu hasardeux qu’elle tenta de le repousser afin de s’écrouler au sol, très vite, son regard revint sur le géant, un regard doux, toujours si doux… Elle se redressa comme elle pouvait, puis lui déclara.

« Personne n’écouterait mes prières… Je ne vois pas… Pourquoi j’en ferais.. ? »

Zely de sa main gauche vint à la poser sur son cou, après tout on l’avait étranglée. En voulait-elle au géant ? Non. Mais à elle même. Après tout, la demoiselle sans dire quoi que ce soit, se laissant sans défense, elle n’en détourna pas son regard, elle n’y arrivait pas. Ce fut que très bas qu’elle murmura les mots suivants.

« Personne… Ne m’écouterait réellement... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Lothar
avatar
Étudiant de l'Académie || Lothar
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Nicolas Brown de GANGSTA.
Papiers : 62
Arrivée : 05/01/2018

Âge : 21 ans
Clan : Lothar
Situation : célibataire
Occupation : Étudie pour devenir Lame
Faculté(s) : POUVOIR DESTRUCTEUR PRIMITIF : Cette faculté prend ses racines à la base de la partie la plus primitive du cerveau, celle appelée "le cerveau reptilien". Il s'agit là du siège de nos comportements les plus primaires et instinctifs : la faim, la soif, le sommeil, l'hostilité envers les menaces, la violence, la fuite face à un danger trop grand ainsi que la reproduction. C'est ce qu'il nous reste d'animal, l'homme réduit à son état le plus primaire. C'est l'état dans lequel se trouve Leonhard lorsque sa faculté s'active. Il redevient une sorte d'homme animal, qui ne réfléchit pas et se contente d'agir en suivant ses instincts. Il devient extrêmement violent, se voit doté d'une force presque surhumaine et parvient à ignorer la douleur. Ce pouvoir se déclenche assez aléatoirement, mais toujours lorsqu'il ressent un trop plein d'émotions, quelle qu'elle soit. C'est donc un pouvoir très délicat et incontrôlable, ce qui explique pourquoi il est redoublant.

Armement : Un katana nommé Christine et ses bons gros poings de padre Bil et Bob, pour la frappe pure et dure.
Avec Christine il fait de l'art, c'est quand il n'est pas sous l'emprise de sa faculté. C'est sa manière de combattre sans l'utilisé pour ne pas prendre de risque.
Avec Bil et Bob c'est nawak, il se contente de frapper comme un bourrin et c'est plutôt quand il est sous l'emprise de sa faculté. Il ne contrôle plus rien et même s'il lui arrive d'utiliser son arme dans ces moments là, il revient très vite à la "bonne vieille méthode".
Jeu 18 Jan - 21:12

ft. GRYV Zely
Let Me Destroy You
Le principal désavantage d'être un homme face à une femme dans un combat. Deux hommes qui se battent ont se point commun de connaître la douleur que provoque un coup dans les parties génitales. Il s'agit aussi là de leur fierté masculine, y toucher revient à la mettre en péril. Alors qu'une femme face à un homme... sait où frapper, justement pour fragiliser. Et c'est ce qui venait de se produire. Une dernière main que Leon n'avait pas vu, qui le cogne là où ça fait bien mal. Jamais encore quelqu'un n'avait eu l'initiative, pas même l'idée d'oser faire ça. Comme tout homme qui se respecte, il relâcha brusquement la jeune fille pour s'effondrer à genoux en se tenant les bijoux de famille en poussant une plainte étouffée avant de se prendre le coup de pied hasardeux en pleine face, tombant sur le côté en position fœtale. Il lâcha un râle plus puissant, ancrant un regard profondément noir à la demoiselle. Si ses yeux pouvaient agir, ils l'auraient probablement déjà tuée sur place.

« Espèce... De petite GARCE...!!! »

Il lâcha un nouveau râle, plus profond et sonore que le premier, plus bestial encore. Tremblant sous la douleur lancinante, il entreprit de se relever péniblement, se tenant au bureau près de lui pour avoir un appui. Cette aura sombre qu'il avait tout à l'heure lorsque son pouvoir s'était déclenché, la voilà deux fois plus pesante et notable. Il avait ce regard. Ce fameux regard qu'ont les gens prêts à faire un massacre. Une main toujours sur ses parties, l'autre sur la garde de son katana, il grognait alors qu'il put enfin faire face à la demoiselle, extirpant son arme de son fourreau, il était prêt à la réduire en morceau. Et c'est ce qu'il allait faire. Enfin... Ce qu'il aurait pu faire si un membre du personnel n'était pas intervenu. Cette même personne, toujours présente lors des débordements de Leon. Il s'appelle Jörgen et c'est une sorte de surveillant là pour gérer exactement ce genre de cas. Son pouvoir, très puissant mais néanmoins éphémère, annihile l'énergie des aspirants lames, interrompant ainsi leur flux d'essence et par la même occasion, leur faculté au prix de beaucoup d'énergie et de santé. Fort heureusement, il intervint tout juste à temps pour sauver la jeune fille.

« Leon, ça suffit. »

Sous l'influence de Jörgen, Leonhard s'effondra net, comme vidé de toute énergie.

« Jörgen... »

Les deux hommes étaient familiers, ils se connaissaient bien. Jörgen a toujours été là pour Leon, et Leon a longtemps cru que le surveillant était sa soupape de sécurité, qu'il était cette fameuse chose qui lui manquait pour canaliser son pouvoir, jusqu'au jour désillusoire de ses examens. Parce que Jörgen ne canalise pas, il interrompt un point c'est tout. Depuis ce jour, leur rapport se sont doucement effrités, Leon se refermant sur lui chaque jour un peu plus. Le surveillant lâcha un soupire, prit le temps de rassembler ses esprits et s'approcha du Goliath déchu. Attrapant son bras, il le passa sur son épaule pour l'aider à se relever tant bien que mal. A sa surprise, Leon était toujours conscient et une fois plus ou moins redressé, il lança un regard trouble à la jeune fille, visiblement sur le point de perdre connaissance.

« T'es... Pas bien différente de moi au final... C'est juste parce que tu ne laisses... personne t'écouter réellement. Mais tu t'en rends pas bien compte... »

__________________________________

I'M NOT JUST A BEAST
But that's the only thing I know how to do. What am I if I'm not a monster ?  Nothing. ▬  What strange phenomena we find in a great city, all we need do is stroll about with our eyes open. Life swarms with innocent monsters.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Let Me Destroy You [PV : Zely]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» déboires internetesques...
» World of Destroy
» (D11) ▲ how to kill with bare hands - pho&vi.
» SEARCH AND DESTROY.
» Davina - I'm going to destroy them all.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GENESIS ACADEMY :: • Genesis Academy • :: Intérieur de l'Académie :: • Salles de Cours-
Sauter vers: