AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La canette vagabonde • [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
avatar
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Papiers : 84
Arrivée : 29/12/2017
Jeu 4 Jan - 19:02

Une journée comme une autre pour Moera,
Un soleil qui caresse le visage et réchauffe le coeur, le bruit des élèves dans les couloirs quand ils ne sont pas entrain de combattre. Moera aime la vie qu'il peut y avoir ici. Quelques sourire polis, quelques signes de la main. Une lèvre pincée devant un regard trop insistant et là voilà repartie en direction de la bibliothèque.

Sur le chemin, elle peut sentir cette tristesse.

Cette demoiselle qui se sent mal, assise sur les dernière marche de l'escalier. Moera s'approche, elle dépose sa main sur son épaule, elle sent alors qu'elle est triste et qu'elle a besoin de sucre. Elle explique qu'elle n'a rien mangé, qu'elle est une peu fatiguée. Moera propose de l'accompagner à l'infirmerie mais, elle ne veut rien entendre. Elle ne veut même pas de son aide. La demoiselle préfère rester seule, alors Moera soupire. Elle lui explique qu'elle peut comprendre ce choix mais qu'elle ne peut pas choisir de la laisser toute seule alors, elle lui dit d'attendre ici, qu'elle va revenir. Revenir vite.

C'est ainsi qu'elle se dirige vers le réfectoire.
Ce n'est plus vraiment l'heure de manger, elle peut encore sentir dans son ventre sa salade composées aux morceaux de poulets mais elle se dit que les distributeur sont toujours à disposition pour pouvoir prendre une collation. Les étudiants qui se dépensent en ont bien besoin, Moera a toujours pensé. Elle va donc acheter une canette de soda aux fruits rouges, fort en sucre et sans bulle. La canette est froide, elle glisse et lui échappe des mains, avant de rouler dans le couloir, vers les pieds de .. quelqu'un. C'était juste le temps que Moera range le porte-monnaie dans sa poche pour aller la rattraper. Vilaine petite canette vagabonde.

__________________________________

   

« L'INNOCENCE DONNE LA JOIE DANS L'AISANCE,
ET AUSSI LA FERMETÉ DANS LE MALHEUR. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Viveka
avatar
Étudiant de l'Académie || Viveka
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Katsuki Bakugou
Papiers : 23
Arrivée : 02/01/2018

Âge : 19
Clan : Viveka
Situation : Ultra célibataire
Occupation : Lame en devenir
Faculté(s) : N'est pas explosif qui veux. Le surnom de Kaboom ne lui vient pas de l'imagination fertile de son cousin (Kyran), mais bien parce que sa faculté est de créer des explosions avec la sueur de son corps, plus précisément de ses mains. Les composants de sa sueur ne ressemble en rien à ceux des humains normaux, puisqu'elle est composée de nitroglycérine. Il n'est donc pas surprenant que, plus il sue, plus les explosions deviennent puissantes et extrême. Bad n'a pas de problème à créer des explosions, puisqu'il est créatif et avec son intelligence au combat, les explosions qu'il génère sont parfois mortelles et polyvalentes. Depuis peu, il a découvert qu'il pouvait également, avec les particules de sueur flottant dans les airs lorsqu'il court, créer des explosions distances et à retardement, un atout important lors des missions.
- Il est aussi capable récemment de séparer sa salive et la nitro, ainsi s'il décide de créer un mélange des deux, lorsqu'il crache cela offrira un magnifique spectacle d'explosion.
Armement : Bad aime les combats au corps à corps. Pour le jeune homme combattre en sentant les os de son adversaire se fendre et craquer contre ses jointures, c'est quelque chose qu'il adore. N'ayant pourtant pas suivit des cours d'arts martiaux ou de boxe, le jeune homme excellent simplement grâce aux combats dans les rues, contre de petites frappes qui lui aurait cassé les couilles. Même s'il doit user d'un costume spéciaux pour que ses explosions soit plus efficace, le jeune homme usera de sa faculté que si cela est réellement nécessaire, préfèrent réellement sentir le liquide cramoisie contre sa peau et ressentir le frisson des coups échangé.
Sam 6 Jan - 17:27

L'école, c'est chiant.
Il n'y avait ni entrain, ni envie d'être dans les couloirs de l'école en si bon matin, pourtant Bad était toujours l'un des premiers étudiants à franchir les grilles de l'école, même si le soleil n'était pas encore bien haut dans le sien et que les crapard crouassaient encore sur leur nénuphard. Cette journée ne faisait pas exception, Bad était encore dans les premiers à l'école et marchait dans les couloirs avec son air ronchon habituelle.

Il évitait le plus souvent les groupes qui se tenait près des lieux populaires, changeant de couloir, prenant des détours et traînant les pieds dans un bruit des plus énervant. Normalement, il chercherait son cousin - Kyran - et passerait le reste de la journée avec celui-ci, mais aujourd'hui sa bonne humeur était à moins zéro et plus, c'était mieux qu'il ne croise personne de sa famille ou personne tout simplement.

Un baillement bruyant.
Il s'étira après un moment, un bras dans les airs et l'autre contre sa tête, tenant son bras surélevé, lorsqu'une canette lui frappa le pied sans qu'il ne comprenne pourquoi. Bad baissa les yeux en se penchant afin de prendre celle-ci, dans un rapide coup d'oeil, il ne vit personne et décida d'ouvrir celle-ci pour une boire une longue gorgée. C'est à ce moment qu'une demoiselle blonde apparut dans son champ de vision, mais pour le moment il se contentait de boire au lieu de lui dire quoi que ce soit et de toute, il n'avait rien à dire à une princesse sortie tout droit de Disney.

__________________________________


Kabooooooom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
avatar
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Papiers : 84
Arrivée : 29/12/2017
Dim 7 Jan - 1:13

Elle roule, elle roule...
Elle arrive devant tes pieds. Moera n'a pas été assez rapide,  persuadée d'avoir le temps de lui courir après. La demoiselle ne peut se douter que tu vas l'ouvrir pour la boire. Alors quand elle arrive devant, elle reste un peu interdite. Ce n'est qu'une fraction de seconde, surprise. Elle te regarde, elle regarde la canette. La vilaine fugitive. Elle te regarde encore, elle avance d'un pas puis elle pouffe de rire. C'est un petit rire discret, un peu léger. Assez simple dans le fond, elle penche la tête en te regardant. Une de ses boucles tombe en cascade sur le côté. Tu as raison, elle a tout d'une princesse de conte de fée dans sa petite robe sombre, avec son sourire aux lèvres. Elle plisse un peu les yeux, amusée avant de pointer du nez la canette que tu viens de descendre:

« Tu as de la chance qu'elle ne soit pas gazeuse... Sinon tu aurais pris une douche de Soda, hum ? »

Moera hausse les épaules, elle remet en place sa boucle derrière son oreille. Elle ne fait que tomber aussi celle-là. Puis elle rajoute d'un regard du coin de l’œil vers la machine à sous :

« Je te l'offre ma canette. Est-ce-que c'est bon aux fruits rouges ? »

C'est étrange, ce sentiment. Elle ne veut pas te déranger, elle peut sentir que ta lueur est un peu sombre et cela serait déplaisant pour toi comme pour elle, qu'elle devienne une gêne. Elle se dit que tu vas certainement passer ton chemin, peut-être même que tu ne comprendras pas le temps de lui répondre... Et si tu répondais assez sèchement ? Oh... Moera baisse la tête, elle fouine dans sa poche pour attraper son porte-monnaie. Perdue dans ses pensées, dans sa petite analyse de ta lueur, dans sa réflexion sur tes possibles réactions, elle compte ses pièces pour pouvoir racheter une canette. Il y a toujours cette demoiselle qui ne se sent pas bien... Quoique. Est-ce-qu'elle est toujours là ? Elle relève les yeux vers toi et demande :

« Est-ce-qu'en passant, tu as vu une fille assise sur les marches de l'escalier ? »

C'est vrai ça, elle aurait pu ne pas suivre tes conseils et décider de passer son chemin sans attendre que La demoiselle lui ramène la dite canette... Enfin, elle aura quand même rempli le ventre de quelqu'un. Moera te regarde, attendant une réponse de ta part.

__________________________________

   

« L'INNOCENCE DONNE LA JOIE DANS L'AISANCE,
ET AUSSI LA FERMETÉ DANS LE MALHEUR. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Viveka
avatar
Étudiant de l'Académie || Viveka
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Katsuki Bakugou
Papiers : 23
Arrivée : 02/01/2018

Âge : 19
Clan : Viveka
Situation : Ultra célibataire
Occupation : Lame en devenir
Faculté(s) : N'est pas explosif qui veux. Le surnom de Kaboom ne lui vient pas de l'imagination fertile de son cousin (Kyran), mais bien parce que sa faculté est de créer des explosions avec la sueur de son corps, plus précisément de ses mains. Les composants de sa sueur ne ressemble en rien à ceux des humains normaux, puisqu'elle est composée de nitroglycérine. Il n'est donc pas surprenant que, plus il sue, plus les explosions deviennent puissantes et extrême. Bad n'a pas de problème à créer des explosions, puisqu'il est créatif et avec son intelligence au combat, les explosions qu'il génère sont parfois mortelles et polyvalentes. Depuis peu, il a découvert qu'il pouvait également, avec les particules de sueur flottant dans les airs lorsqu'il court, créer des explosions distances et à retardement, un atout important lors des missions.
- Il est aussi capable récemment de séparer sa salive et la nitro, ainsi s'il décide de créer un mélange des deux, lorsqu'il crache cela offrira un magnifique spectacle d'explosion.
Armement : Bad aime les combats au corps à corps. Pour le jeune homme combattre en sentant les os de son adversaire se fendre et craquer contre ses jointures, c'est quelque chose qu'il adore. N'ayant pourtant pas suivit des cours d'arts martiaux ou de boxe, le jeune homme excellent simplement grâce aux combats dans les rues, contre de petites frappes qui lui aurait cassé les couilles. Même s'il doit user d'un costume spéciaux pour que ses explosions soit plus efficace, le jeune homme usera de sa faculté que si cela est réellement nécessaire, préfèrent réellement sentir le liquide cramoisie contre sa peau et ressentir le frisson des coups échangé.
Dim 7 Jan - 1:36

Elle parle.
Il boit. Elle parle et rigole tranquillement, doucement comme si c'était important d'être discrète dans un couloir près du réfectoire. Bad fronça lentement les yeux en continuant de boire ce liquide rouge qui lui coulait dans la gorge, le rafraîchissant en cette journée assez chaude tout de même. Elle marquait un point. Si cette canette avait été gazeuse, il aurait été encore plus en colère, mais la chance semblait de son côté, alors le jeune homme haussa les épaules en terminant finalement la canette.

Il l'écrasa entre ses doigts et posa un regard à la fois sombre et indifférent sur la jeune femme. Elle lui offrait la canette ? Ok, mais en même temps si elle lui avait demandée de lui rendre, cela n'aurait pas été pratique, hein.

Elle pose une question simple, mais qui le pousse tout de même à lâcher un long soupire.

« M'ouais, c'pas mauvais. » Dit-il en balançant finalement la canette dans le recyclage alors qu'il enfonce les mains dans les poches de son jeans, détournant le regard de cette dernière puisque de toute façon, elle s'occupe à compter sa monnaie.

Est-ce qu'ils avaient quelque chose de mieux à se dire ? Est-ce qu'ils avaient intérêt à faire la conversation ? Surement pas. Abaddon semblait d'un autre univers que cette princesse et franchement, pourquoi diable se feraient-ils la conversation ? Cependant, Moera posa de nouveau une question, poussant le jeune homme à s'arrêter dans son élant à reprendre la route. Dans un mouvement lasse, il se retourna de nouveau vers elle et fronça les sourcils.

« J'pense pas. Y'avais personne dans l'couloir quand j'suis passé. » De toute façon, pourquoi une gamine serait assise dans les marches ? Il sembla intrigué, regardant toujours Moera.

__________________________________


Kabooooooom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
avatar
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Papiers : 84
Arrivée : 29/12/2017
Dim 7 Jan - 1:54

« M'ouais, c'pas mauvais. »
Evidemment que ce n'est pas mauvais ! Moera adore cette boisson, elle donne du sucre sans pour autant donner encore plus soif. Enfin, elle est peut-être aussi contente que tu prennes le temps de lui répondre de cette manière. Ce n'est pas vraiment méchant, c'est une réponse simple et puis... Elle s'est un peu cachée dans son porte-monnaie alors. Comment faire la conversation ? Mais voilà, tu la regardes encore. Tu lui donnes une réponse à sa question et tu restes là, à la regarder comme si tu attendais plus. Moera vient te rendre ton regard, elle range son porte-monnaie dans la poche à nouveau. Pas de jeune fille sur la marche, pas de canette en plus. Elle s'avance d'un pas puis elle reprends toujours d'une voix assez douce. Moera ne sait pas parler fort, elle t'explique parce que tu as l'air curieux de savoir, non ? Elle tourne la tête vers le fond du couloir, l'endroit d'où tu viens :

« Je suis venue acheter une canette parce qu'il y avait une fille triste qui pleurait tout à l'heure, je l'ai senti... Et elle semblait pas aller bien, elle a pas beaucoup mangée. Donc je me suis dit qu'une boisson sucrée lui ferait du bien. Je lui ai dit de m'attendre mais visiblement... Elle a préféré partir. »

Un haussement d'épaule, tant pis pour elle. Moera est une gentille fille, c'est vrai. Souvent on la pense un peu trop gentille, justement. Après tout, cette fille, c'était pas son amie. Mais c'est la bienveillance à Moera, tant que ne lui coupe pas à elle, pourquoi elle se priverait de tendre la main. Elle hésite puis finalement, elle s'avance encore un peu vers lui, toujours d'une distance respectacle évidemment, elle te penche, comme pour te confier un secret, elle place même sa main sur le coin de ses lèvres pour chuchoter :

« Et toi, est-ce-que... Je peux te demander pourquoi tu es en colère ? »

Tu n'es pas obligé de lui dire, peut-être même que ça ne va pas te plaire, donc avant que tu puisses dire quoique ce soit, elle se redresse et ajoute le regard fuyant, se frottant le bras, visiblement un peu nerveuse. C'est toujours délicat avec les gens qui éprouve de la colère, elle a peur que ça explose. Amusant comme métaphore, non ? Elle te précise donc, un peu timide :

« Excuse-moi, je sais que c'est indiscret de demander ça comme ça, ça te concerne, on est même pas obligé d'en parler mais je me dis que... Tu pourrais peut-être rester boire une canette de plus avec moi ? Enfin... si j'ai assez de pièces ! »

Encore ce rire, c'est sa manière de te dire que tout va bien. Que c'est comme tu veux. Que peut-être si tu restes un peu plus, tu pourrais profiter de ce drôle d'effet apaisant qu'elle quand elle écoute les gens. Elle pourrait même te parler d'elle, t'expliquer comment elle le sait, outre ton regard ou tes soupires. Si tu veux, C'est comme tu veux. Et si tu veux pas... Tu reprendras ta route.

__________________________________

   

« L'INNOCENCE DONNE LA JOIE DANS L'AISANCE,
ET AUSSI LA FERMETÉ DANS LE MALHEUR. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Viveka
avatar
Étudiant de l'Académie || Viveka
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Katsuki Bakugou
Papiers : 23
Arrivée : 02/01/2018

Âge : 19
Clan : Viveka
Situation : Ultra célibataire
Occupation : Lame en devenir
Faculté(s) : N'est pas explosif qui veux. Le surnom de Kaboom ne lui vient pas de l'imagination fertile de son cousin (Kyran), mais bien parce que sa faculté est de créer des explosions avec la sueur de son corps, plus précisément de ses mains. Les composants de sa sueur ne ressemble en rien à ceux des humains normaux, puisqu'elle est composée de nitroglycérine. Il n'est donc pas surprenant que, plus il sue, plus les explosions deviennent puissantes et extrême. Bad n'a pas de problème à créer des explosions, puisqu'il est créatif et avec son intelligence au combat, les explosions qu'il génère sont parfois mortelles et polyvalentes. Depuis peu, il a découvert qu'il pouvait également, avec les particules de sueur flottant dans les airs lorsqu'il court, créer des explosions distances et à retardement, un atout important lors des missions.
- Il est aussi capable récemment de séparer sa salive et la nitro, ainsi s'il décide de créer un mélange des deux, lorsqu'il crache cela offrira un magnifique spectacle d'explosion.
Armement : Bad aime les combats au corps à corps. Pour le jeune homme combattre en sentant les os de son adversaire se fendre et craquer contre ses jointures, c'est quelque chose qu'il adore. N'ayant pourtant pas suivit des cours d'arts martiaux ou de boxe, le jeune homme excellent simplement grâce aux combats dans les rues, contre de petites frappes qui lui aurait cassé les couilles. Même s'il doit user d'un costume spéciaux pour que ses explosions soit plus efficace, le jeune homme usera de sa faculté que si cela est réellement nécessaire, préfèrent réellement sentir le liquide cramoisie contre sa peau et ressentir le frisson des coups échangé.
Dim 7 Jan - 2:08

Pourquoi elle se cassait le c*l pour une fille dont elle ne connait même pas la vie ? M'enfin, de la façon dont elle parle, Bad constate que Moera se soucis d'une étrangère au point de prendre son argent de poche afin de lui offrir quelque chose à boire, juste pour lui remonter le moral. Deux mondes différent. Bad aurait surement kické la gamine des marches en lui disant de ne pas pleurer pour whatever la raison et Moera elle, elle se souciait assez des autres pour perdre de l'argent. Hell no. Ce n'était pas son truc à lui.

« Pourquoi tu l'aides si tu l'as connait même pas ? » Il demande sur un ton un peu brusque, parce que c'est Abaddon et qu'il n'a jamais été doué avec les gens, surtout avec les filles. « P'être que c'pour ça qu'elle a foutu l'camp. Par'c'que t'avais pas d'affaire à chercher dans sa vie c'qu'elle avait ? m'fin. »

Il termina en haussant de nouveau les épaules. En quoi est-ce que cela le regardait au final ? Les filles, c'était toujours là à mettre leur nez dans les affaires des autres, non? Bref, il la regarda qui s'approchait en n'aimait pas trop cela, d'ailleurs il se tendit un moment en serrant un peu plus les mains dans les poches de son pantalon.

Est-ce qu'elle pouvait ?

« J'trouve que pour une personne qui pose la question, tu d'mandes pareil sans attendre la réponse... » Lâcha-t-il entre les dents. M'bon, c'était une bête question.

Ils ne se connaissaient pas.
Moera ne savait peut-être pas qui il était et au final, elle ignorait que Bad n'avait pas besoin d'une raison pour être en colère hein. Cependant, il comprit plus tôt avec son explication sur la gamine dans les marches, qu'elle devait avoir une faculté en rapport avec les émotions. Autrement dit, elle devait ressentir sa colère et/ou la tristesse de la gamine de tout à l'heure. Ainsi donc, dans un nouveau soupire, le jeune homme lui répondit franchement, mais toujours sur un ton brusque.

«  J'suis pas en colère. J'suis d'mauvaise humeur, c'tout. »
Éternel lève tôt du pied gauche, c'était rare, mais c'était Abaddon tout craché. Elle lui fit savoir qu'elle aimerait bien prendre une autre boisson avec lui, ce qui le troubla un moment.

Pourquoi une fille comme elle, semblant venir d'une famille richissime et doté de bonne manière, désirait avoir une conversation avec un gamin qui donnait l'impression de vivre dans les rues avec ses fringues à la mode certes, mais troués ici et là ? Il la regarda en fronçant de nouveau les sourcils puis haussa les épaules en tournant les talons, allant poser son cul dans les marches tout près de la distributrice.

« S'tu veux. Mais j'te préviens, j'suis pas bavard. »

__________________________________


Kabooooooom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
avatar
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Papiers : 84
Arrivée : 29/12/2017
Dim 7 Jan - 2:37

C'est ça, Pourquoi venir en aide à une inconnue ?
Pourquoi dépenser de l'argent pour une personne qui n'a rien demandé ? Pourquoi rester en cet instant avec toi ? Il y a des tas de questions comme ça dont les réponses pourraient ne pas te plaire. Moera ne peut que acquiescer devant ta réponse. Oui, c'est fort probable. Peut-être que cette demoiselle ne voulait pas que Moera s'occupe d'elle. Moera en est parfaitement conscience. Elle n'impose jamais son aide, elle n'impose pas sa bienveillance, elle ouvre la porte, elle tends la main et ensuite, tout le monde est libre d'y croire et de prendre sa main ou non. Comme en cet instant, elle ne savait pas si tu allais lui dire oui pour rester avec elle, si tu allais lui en dire plus sur cette lueur qu'elle peut sentir en toi. Et finalement, quand tu parle de sa manière de faire, qui était peut-être maladroite, quand tu lui expliques que tu es pas réellement en colère mais juste de mauvaise humeur et quand enfin tu lui confirmes que tu restes. Elle est contente. D'accord tu n'es pas un tendre, tu n'as pas forcément la forme mais dans le fond, elle ne sent pas de l'animosité diriger vers elle directement. C'est peut-être juste ta manière de parler, qu'elle se dit. Alors oui elle est contente. Et c'est peut-être un peu idiot, ce n'est pas grand chose, vous ne semblez rien avoir en commun mais ça lui fait plaisir alors elle réponds :

« C'est pas grave, on est pas obligé de parler beaucoup, tu sais. »

Et elle se retourne juste le temps d'aller à nouveau au distributeur. Elle se place devant les boutons, elle entre les pièces pour sa boisson - La même que celle qui trône désormais dans ton ventre - puis elle te lance sans se retourner : « Je te prends la même chose ? Ou tu veux autre chose ? » Elle attends que tu réponds pour introduire la somme et prendre les deux cannettes avant de revenir vers toi. Elle vient te tendre la cannette. Il y a des réponses qui manque à tes questions de tout à l'heure, non ? Elle peut te répondre, elle te sourit avant de te dire simplement :

« Tu sais pour la fille tout à l'heure, tu as raison. Je pense qu'elle avait pas envie qu'on s'occupe d'elle. C'est son problème, c'est son choix de pas rester. Moi, je fais que proposer... Parfois ça fait du bien. »

Mais toi tu as décidé de rester, non ? Une fois que tu pris ta canette, elle s'installe assise à coté de toi sur la marche, elle retient tout de même sa robe pour ne pas montrer ses dessous au premier passant mais elle ne rechigne pas à le faire. Moera fait tourner la canette entre ses mains, songeuse, puis elle te regarde du coin de l'oeil :

« C'est une mauvaise humeur d'un mauvais jour ? Ou chacun de tes jours est mauvais ? »

Elle demande comme ça, elle soupire et ouvre sa canette avant de venir la porter a ses lèvres. Une gorgée ou deux. Elle est peut-être princesse dans la tenue et les bonne manière mais c'est une fille assez simple dans le fond, Moera. Le genre de fille qui vient pas juger de vos différences pour savoir si oui ou non, vous avez le droit de parler ensemble. Chaque rencontre est intéressante. Tu as l'air intéressant. Peut-être qu'elle aimerait apaiser un peu cette mauvaise humeur dont tu parles.

__________________________________

   

« L'INNOCENCE DONNE LA JOIE DANS L'AISANCE,
ET AUSSI LA FERMETÉ DANS LE MALHEUR. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Viveka
avatar
Étudiant de l'Académie || Viveka
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Katsuki Bakugou
Papiers : 23
Arrivée : 02/01/2018

Âge : 19
Clan : Viveka
Situation : Ultra célibataire
Occupation : Lame en devenir
Faculté(s) : N'est pas explosif qui veux. Le surnom de Kaboom ne lui vient pas de l'imagination fertile de son cousin (Kyran), mais bien parce que sa faculté est de créer des explosions avec la sueur de son corps, plus précisément de ses mains. Les composants de sa sueur ne ressemble en rien à ceux des humains normaux, puisqu'elle est composée de nitroglycérine. Il n'est donc pas surprenant que, plus il sue, plus les explosions deviennent puissantes et extrême. Bad n'a pas de problème à créer des explosions, puisqu'il est créatif et avec son intelligence au combat, les explosions qu'il génère sont parfois mortelles et polyvalentes. Depuis peu, il a découvert qu'il pouvait également, avec les particules de sueur flottant dans les airs lorsqu'il court, créer des explosions distances et à retardement, un atout important lors des missions.
- Il est aussi capable récemment de séparer sa salive et la nitro, ainsi s'il décide de créer un mélange des deux, lorsqu'il crache cela offrira un magnifique spectacle d'explosion.
Armement : Bad aime les combats au corps à corps. Pour le jeune homme combattre en sentant les os de son adversaire se fendre et craquer contre ses jointures, c'est quelque chose qu'il adore. N'ayant pourtant pas suivit des cours d'arts martiaux ou de boxe, le jeune homme excellent simplement grâce aux combats dans les rues, contre de petites frappes qui lui aurait cassé les couilles. Même s'il doit user d'un costume spéciaux pour que ses explosions soit plus efficace, le jeune homme usera de sa faculté que si cela est réellement nécessaire, préfèrent réellement sentir le liquide cramoisie contre sa peau et ressentir le frisson des coups échangé.
Dim 7 Jan - 2:51

Qu'est-ce qu'il désirait prendre comme boisson ? Bad fronça les sourcils en haussant les épaules et lança que n'importe quoi lui convindrait. Autrement dit, il n'avait pas d'envie particulière, mais lorsque la canette vola vers lui et qu'il découvrit un soda, il attendit un moment avant de l'ouvrir, n'était pas bête au point de prendre une douche collante, quoi. Il l'écouta, parce qu'elle parlait de nouveau de cette fille. Même s'il n'en avait pas l'air, il écoutait ce dont elle parlait, trouvant même important de le faire puisque lui-même détestait lorsqu'une personne faisait semblant de l'écouter ou qu'il l'ignorait totalement - sauf que lui finissait par foutre son poing à la gueule de son vis-à-vis ce que la demoiselle ne faisait surement pas.

En ce moment, il jouait avec sa canette lorsqu'elle décida de s'asseoir près de lui. Même si cela ne le dérangeait pas, Bad ne semblait pas trop à l'aise, normalement les filles l'évitaient et voilà que l'une d'elle s'installait près de lui dans le but précis de faire ... connaissance. Le monde à l'envers quoi. Silencieux, il ouvrit sa canette et en bu une longue gorgée. Il laissa retomber son bras contre ses cuisses, les jambes faiblement écarter et pencher vers l'avant alors qu'il plissait les yeux de plus bel.

« C'que t'en pose des questions.... » Un timbre de voix brusque et lasse, mais bon. Elle voulait faire la conversation et pour le moment il n'avait pas envie de se prendre la tête avec la première venue. Surement parce qu'un début de migraine se pointait ?

« J'suis juste pas d'humeur à être entourer d'guignole qui hurle et court partout. »

En fait, c'était surement pour cette raison qu'il n'était pas avec Kyran en ce moment et le reste de la bande, puisqu'avec les autres c'était toujours trop .... Intense. Il baissa les yeux vers sa canette et l'observa en revenant prendre une gorgée, s'essuyant la bouche d'un regard de la main par la suite.

« Pis toi. P'quoi tu perds ton temps avec un mec dans mon genre ? T'a pas d'potes plus intéressant ? »

__________________________________


Kabooooooom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
avatar
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Papiers : 84
Arrivée : 29/12/2017
Dim 7 Jan - 3:16

« C'que t'en pose des questions.... »
Oui c'est la vérité, Moera pose beaucoup de questions. Elle ne sent pas du tout agressée par la remarque. Au contraire, cette dernière se voir recevoir en guise de réponse un autre rire de la part de la demoiselle ainsi qu'un mouvement de tête approbhateur. Toujours aussi souriante avec un léger rose sur les joues. Oui Moera pose beaucoup de question mais elle écoute aussi, avec la même attention que toi tout à l'heure. Et elle comprends, elle comprends que parfois on désire prendre un peu le large, se mettre en retrait. Et c'est aussi en cet instant que son cerveau fait les connexions logiques dans son cerveau. Un ami de kyran mais... c'est quoi ton prénom ? Elle l'a déjà entendu c'est certain.

Mais voilà que tu viens la sortir de sa pensée...
En lui posant une question certainement légitime à tes yeux mais affreusement surprenante pour elle. Peut-être est-ce dans la tournure de la phrase ? Cette manière un peu brusque que tu as de demander comme si c'était mal ce qu'elle fait ? Mais la surprise laisse vite place à ce regard doux et calme qui va avec son tempérament. Moera penche la tête en avant pour être à ta hauteur. Elle cherche tes yeux des siens et elle réponds en serrant un peu ses jambes contre elle :

« Mais... De quel genre tu parles ? Moi je te trouve intéressant. »

C'est franc et simple. C'est ponctué d'un sourire avant qu'elle ne se redresse pour porter sa canette à ses lèvres et y prendre encore quelques goulets puis elle repose son regard sur les carreaux du sol devant vous et elle rajoute avec un petit sourire plein de songes :

« J'ai pas l'impression de perdre mon temps... Toi oui? C'est la première fois qu'on a l'occasion de discuter alors c'est cool. On prends le temps justement. Il est bon ton soda ? »

D'un geste sans doute un peu trop spontané, elle te pousse un peu de son épaule contre la tienne. S'il y a contact, il se peut que tu ressentes sa sincérité vis à vis de tout cela. Ce sentiment de simplicité et de plénitude qui l'anime en cet instant. C'est quoi déjà ? Elle a déjà entendu ton nom pourtant... Kyran lui parle de toi. Elle pince les lèvres et elle réalise dans un sourire :

« Oups encore une question... J'aurais dû te demander plutôt ton prénom que ce que tu penses du soda. »

__________________________________

   

« L'INNOCENCE DONNE LA JOIE DANS L'AISANCE,
ET AUSSI LA FERMETÉ DANS LE MALHEUR. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Viveka
avatar
Étudiant de l'Académie || Viveka
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Katsuki Bakugou
Papiers : 23
Arrivée : 02/01/2018

Âge : 19
Clan : Viveka
Situation : Ultra célibataire
Occupation : Lame en devenir
Faculté(s) : N'est pas explosif qui veux. Le surnom de Kaboom ne lui vient pas de l'imagination fertile de son cousin (Kyran), mais bien parce que sa faculté est de créer des explosions avec la sueur de son corps, plus précisément de ses mains. Les composants de sa sueur ne ressemble en rien à ceux des humains normaux, puisqu'elle est composée de nitroglycérine. Il n'est donc pas surprenant que, plus il sue, plus les explosions deviennent puissantes et extrême. Bad n'a pas de problème à créer des explosions, puisqu'il est créatif et avec son intelligence au combat, les explosions qu'il génère sont parfois mortelles et polyvalentes. Depuis peu, il a découvert qu'il pouvait également, avec les particules de sueur flottant dans les airs lorsqu'il court, créer des explosions distances et à retardement, un atout important lors des missions.
- Il est aussi capable récemment de séparer sa salive et la nitro, ainsi s'il décide de créer un mélange des deux, lorsqu'il crache cela offrira un magnifique spectacle d'explosion.
Armement : Bad aime les combats au corps à corps. Pour le jeune homme combattre en sentant les os de son adversaire se fendre et craquer contre ses jointures, c'est quelque chose qu'il adore. N'ayant pourtant pas suivit des cours d'arts martiaux ou de boxe, le jeune homme excellent simplement grâce aux combats dans les rues, contre de petites frappes qui lui aurait cassé les couilles. Même s'il doit user d'un costume spéciaux pour que ses explosions soit plus efficace, le jeune homme usera de sa faculté que si cela est réellement nécessaire, préfèrent réellement sentir le liquide cramoisie contre sa peau et ressentir le frisson des coups échangé.
Lun 8 Jan - 19:24

La canette toujours entre les mains, Abaddon observait celle-ci en écoutant principalement les bulles qui pétillait à l'intérieur. Moera, il ne la connaissait même pas. Il n'avait même pas l'impression de l'avoir déjà vue de loin, mais elle était maintenant assise près de lui, dans sa robe de princesse sombre, mais abordant un sourire lumineux, ce qui l'agaçait tout de même un peu. Bad avait cette manie d'avoir une méfiance profonde envers les personnes beaucoup trop généreuse et qui se disait gentille. Ce n'était pas contre eux, c'est simplement parce qu'il avait grandit dans un environnement où les parents se disaient toujours méfiant des hypocrites. Au final, cela n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd, même s'il n'avait que six ans à l'époque des dire de ses vieux.

De quel genre il parlait ? Bad ressentit son agacement jusqu'au froncement de ses sourcils, serrant un peu plus la canette dans sa main. Le faisait-elle exprès ? Non, parce que tous à l'académie s'entendaient pour dire qu'Abaddon Miller n'était pas un garçon fréquentable et de par sa violence parfois gratuite, il pouvait être dangereux. Bien entendu, il n'avait rien de Leon, ce mec trop con qui devait avoir redoubler par manque de grain dans la cervelle - sans rancune Leon -, mais voilà.

Dans un mouvement lent, Abaddon tourna la tête vers Moera et l'écouta de nouveau, elle avait renchérit avant même qu'il ne puisse répondre quoi que ce soit alors forcément il était forcé de l'écouter. Elle ne perdait pas son temps, elle était même contente d'être là près de lui. Cette fille, elle était réellement bizarre à sa manière.

« J'suppose qu'tu t'en fiche au final. » Murmura-t-il en parlant du fait qu'il soit différent et peu sociable, qu'il déteste les autres et qu'il soit plus brusque, que charmant.

Il prit une gorgée de son soda à nouveau pendant qu'elle lui demandait s'il l'aimait, son soda. Encore une fois, Bad n'eut pas vraiment le temps de répondre puisqu'elle semblait se confondre en excuse suite à sa question des plus 'débile'. S'il n'aimait pas le breuvage, il ne le boirait pas. Elle le poussa de l'épaule, ce qui le fit bouger un moment et grogner par la même occasion. Évidemment, le jeune homme se contrôla pour ne pas lui hurler dessus, parce que si cela avait été Kyran ou un autre de ses potes... Il ne se serait pas gêné.

« Bad. Abaddon en fait, mais les gens m'surnomme Bad. » Répondit sans vraiment qu'il n'y ai de question. Dans un deuxième gorgée, il releva les yeux droit devant lui et demanda finalement. « Toi, c'quoi ton prénom ? »

__________________________________


Kabooooooom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
avatar
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Papiers : 84
Arrivée : 29/12/2017
Lun 8 Jan - 20:03

« J'suppose qu'tu t'en fiche au final. »
Mais de quoi est-ce-que tu parles ? Devant l'air complètement surpris de Moera il est pas difficile de comprendre qu'elle n'a pas la connexion au cerveau qui se fait dans la seconde. Mais passée cette seconde, Moera comprends. Oui, tu as raison. Elle s'en moque complètement de l'image qu'on peut avoir de toi, elle ne jugera jamais ta différence. Elle se contente de prendre le temps, de laisser faire les choses. Alors elle acquiesce à ta remarque d'un petit signe de tête. Souvent, elle ne te laisse pas le temps de répondre, comme pour la canette donc cette fois, elle ne dit rien. Même si sa plaisanterie semble tomber à l'eau sur le fait de poser trop de questions, tu peux l'entendre rire quand tu grognes un peu. Ce petit coup d'épaule n'avait rien de méchant, c'est ce qui fait que tu n'as pas crié ?

Elle te regarde du coin de oeil,
Alors que tu lances les présentations, c'est en effet beaucoup plus intéressant que la saveur de ton soda. Enfin, ton soda, elle le regarde du coin de l’œil, une lueur espiègle dans les yeux. Elle pince les lèvres, écoutant d'un oreille que tu lui demandes son prénom alors elle repose son regard azurin dans le tien, son visage s'illumine, visiblement contente, il lui en faut peu, il faut croire. Puis elle te réponds avec douceur : « Bad, je savais bien... Kyran m'a déjà parlé de toi. Moi c'est Moera. Et euh.... On m'appelle Momoe ou juste Moe parfois. Enchantée ! » Elle vient te prendre la main pour la serrer dans la sienne. Qu'est-ce-qu'on s'en fiche si elle est sale, abîmée ou que sais-je encore ? C'était sa manière complètement inconsciente de te transmettre sa sincérité, cette petite joie que représente cette rencontre, ce moment que vous partagez...

Finalement, la main toujours dans la tienne, elle te demande sur le ton d'une confidence en se penchant vers ton oreille, comme on dit un secret : « Ton soda, je peux le goûter ? Il sent bon... » Et oui la petite princesse de Disney n'a pas peur de boire après le garçon peu fréquentable. C'est le genre de truc qui n'est pas contagieux, la mauvaise réputation. Elle lui rends tout de même sa main sans perdre son sourire en attendant sa réponse. Espérant tout de même, ne pas recevoir le soda sur la tête, hum ? Comme s'il y avait une raison de faire ça en cet instant...

__________________________________

   

« L'INNOCENCE DONNE LA JOIE DANS L'AISANCE,
ET AUSSI LA FERMETÉ DANS LE MALHEUR. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Viveka
avatar
Étudiant de l'Académie || Viveka
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Katsuki Bakugou
Papiers : 23
Arrivée : 02/01/2018

Âge : 19
Clan : Viveka
Situation : Ultra célibataire
Occupation : Lame en devenir
Faculté(s) : N'est pas explosif qui veux. Le surnom de Kaboom ne lui vient pas de l'imagination fertile de son cousin (Kyran), mais bien parce que sa faculté est de créer des explosions avec la sueur de son corps, plus précisément de ses mains. Les composants de sa sueur ne ressemble en rien à ceux des humains normaux, puisqu'elle est composée de nitroglycérine. Il n'est donc pas surprenant que, plus il sue, plus les explosions deviennent puissantes et extrême. Bad n'a pas de problème à créer des explosions, puisqu'il est créatif et avec son intelligence au combat, les explosions qu'il génère sont parfois mortelles et polyvalentes. Depuis peu, il a découvert qu'il pouvait également, avec les particules de sueur flottant dans les airs lorsqu'il court, créer des explosions distances et à retardement, un atout important lors des missions.
- Il est aussi capable récemment de séparer sa salive et la nitro, ainsi s'il décide de créer un mélange des deux, lorsqu'il crache cela offrira un magnifique spectacle d'explosion.
Armement : Bad aime les combats au corps à corps. Pour le jeune homme combattre en sentant les os de son adversaire se fendre et craquer contre ses jointures, c'est quelque chose qu'il adore. N'ayant pourtant pas suivit des cours d'arts martiaux ou de boxe, le jeune homme excellent simplement grâce aux combats dans les rues, contre de petites frappes qui lui aurait cassé les couilles. Même s'il doit user d'un costume spéciaux pour que ses explosions soit plus efficace, le jeune homme usera de sa faculté que si cela est réellement nécessaire, préfèrent réellement sentir le liquide cramoisie contre sa peau et ressentir le frisson des coups échangé.
Mar 9 Jan - 4:13

Qu'est-ce que ...
Kyran ? Son cousin parlait de lui ? Abaddon avait du mal à croire que son cousin parlait autant de lui. En temps normal, Kyran n'avait pas l'habitude de perdre son temps à faire la conversation sur son cas, mais en même temps c'était de Kyran dont il était question. Les probabilité que celui-ci parle de vraiment n'importe quoi avec une fille, était tout à fait possible. Cela dit, il aurait tout de même apprécier que son cousin n'en dise pas trop et encore, Bad ignorait de quel sujet il avait été question sur son cas.

Il resta donc muet en l'écoutant se présenté. Moera ou Momoe ou encor Moe. Cela devait complexe. Pour lui ce serait la princesse de disney, mais bien sûr ce surnom resterait mental et jamais il ne le dirait à voix haute. Elle terminait avec un 'enchantée' suivit d'un geste qui le mit réellement mal à l'aise. Ce ne fut pas surprenant de voir un sursaut dans tout le corps du jeune homme quand elle vint prendre sa main afin d'officialisé la présentation.

Était-elle simplement consciente ? Il y avait un détail que Moera ou non, que Kyran n'avait surement pas faire savoir à sa pote là, celle qui lui tenait la main en ce moment. C'est que Bad détestait les contacts. Il n'aimait pas qu'on le touche et encore moins comme ça. Le jeune homme serra les dents vivement et se redressa comme s'il avait reçu un choc électrique via les fesses, essuyant sa main contre son jeans. Un bête réflexe, ce n'était pas parce qu'il la pensait malpropre, elle n'avait pas l'air d'une fille qui ne prenait pas soin d'elle, mais c'était un simple reflexe des plus stupides.

« M'ouais enchanté... » Dit-il sur un ton de voix ronchon alors qu'il détourna le regard.

Elle venait de le mettre mal à l'aise pour le reste de l'entretient, pourquoi les filles avaient toujours ce besoin d'être proche ? D'être dans la bulle des autres ? Pourquoi elles ne respectaient pas l'envie des autres ? En plus, ce murmure dans son oreille, il avait l'impression qu'elle lui soufflait toujours cette demande et il frissonna en grimaçant. Ce n'était pas contre elle, mais contre l'énervement. Il détestait ça. Le contact avec les autres, c'était pas pour lui.

Une chance pour lui, elle avait demandée quelque chose et il lui tendit la canette en fronçant les sourcils. Toute cette mésavanture lui coupait la soif alors autant lui permettre d'en boire une gorgée n'est-ce pas ? Lorsqu'elle prit la canette il s'éloigna de nouveau en s'adossant contre le mur devant elle. Ce n'était pas assez loin pour qu'ils doivent crier afin de parler, mais assez pour qu'elle ne le touche plus ou ne lui souffle plus à l'oreille comme elle l'avait fait.
Le silence plana un moment alors qu'il grogna en la regardant de nouveau, les mains solidement fermer dans les poches de son pantalon, il serrait les doigts en semblant ne pas savoir quoi faire ou dire, situation qu'il détestait.

« J'savais pas, d'quoi tu veux parler ? » Demanda-t-il d'un ton tout de même plus brusque qu'il ne l'aurait cru, mais bon, Bad n'était pas reconnu pour sa patience.

__________________________________


Kabooooooom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
avatar
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Papiers : 84
Arrivée : 29/12/2017
Mar 9 Jan - 8:53

La réaction est immédiate.
Comme si sa main venant de brûler la tienne. Moera te regarde avec surprise. Est-ce-qu'elle vient de faire quelques chose de mal ? Prise de court comme ça, elle ne sait plus si elle doit ranger sa main ou pas. voilà que de ton côté tu essuies la tienne sur ton jeans. Est-ce-qu'elle était sale sa main ? Moera regarde, curieuse, songeuse. Non ce n'est pas ça, n'est-ce-pas ? C'est là qu'elle percute. Le contact. Elle venait de dépasser dans son élan ton seuil de tolérance. Pour le coup, elle se sent un peu coupable. Elle se doute que tu n'es plus aussi enchanté que ça de l'avoir rencontrer d'un coup. oui, elle culpabilise d'avoir fait voler en éclat votre petite bulle qui commençait si bien. Enfin à ses yeux.

Silencieuse, elle récupère ta canette.
Elle ne pensait vraiment pas que tu allais lui demander d'ailleurs. La demoiselle te remercie d'un petit signe de tête mais elle semble avoir perdu son beau sourire. Elle est même un peu nerveuse. Pourquoi ? Parce qu'elle peut sentir le changement dans ta lueur. Elle qui semblait s'être légèrement apaisée, bercée par la curiosité devant la petite princesse de Disney était de nouveau affreusement plus sombre. Moera laisse ses yeux courir sur la canette mais ce n'est pas elle qu'elle regarde, elle cherche ce qu'elle pourrait te dire désormais pour apaiser un peu ce moment. Elle pince les lèvres et le silence s'installe. Jusqu'à ce que tu le brises à nouveau pour reprendre la conversation.

Moera relève la tête vers toi.
Ce n'est pas compliqué de voir derrière son air doux qu'elle est sincèrement désolée de ce qui vient de se passer. Elle dépose ta canette à coté de la sienne sur la marche puis, elle dessine avec son index une croix dans sa main. C'est un geste symbolique mais qui exprime vraiment ce qu'elle ressent, elle te le dit même avec cette voix calme et douce : « Je te demande pardon, Bad. Je ne savais pas que... Enfin, j'ai compris. Je vais essayer de ne plus faire cela, promis. Je voulais pas te mettre mal à l'aise ou en colère... » Elle n'arrive pas à savoir lequel la dérange le plus alors autant s'excuser pour les deux. Mais Moera n'a qu'une parole, si elle promets, elle le fera. Alors Bad, elle ne te touchera plus aussi spontanément.

Comme pour chasser sa gêne,
L'étudiante remonte ses mains vers son visage, elle les croise avant de les placer au niveau de ma bouche. Elle souffle en détournant le regard, est-ce-qu'elle a su un peu apaiser ton cœur et se faire pardonner ? Est-ce-que tu es le genre de personne à pardonner ? Tu n'es certainement pas de ceux qui font facilement confiance alors... Elle hésite. C'est que cela vient de jeter un froid entre vous. Il est évident qu'elle ne s'en veut pas non plus démesurément, ce n'était que de la maladresse. Mais elle voudrait bien que les tensions s'apaise et que tu puisses lui donner une seconde chance ? Peut-être juste que tu ne t'en méfies pas trop après cela. Dans un geste assez lent, elle abaisse ses bras qui sont accoudé sur ses jambes. Les mains toujours nouées entre elles. C'est encore à cause de sa gêne, mais elle repose ce regard plus timide vers lui, elle ne s'est pas formaliser devant l’intonation de ta voix. Elle t'explique :

« J'espère que tu m'en veux pas trop. Enfaîte, depuis que je suis petite, j'ai tendance à aller vers les gens. Je pense que c'est à cause de mon pouvoir... D'accord là, c'était de la politesse mais j'aurais du te laisser le choix de serrer ma main ou non. J'étais juste... contente alors j'ai pas réfléchi. Je me suis imposée à toi. Si tu as toujours envie de parler on pourrait parler de pouvoir ? Ou alors de ce que tu voudrais faire plus tard ? Ou juste... Un truc que t'aime bien. Ce qui te fait envie, moi ça me va. » Peut-être penseras-tu qu'elle parle trop ? Peut-être lui reprocheras-tu sa bienveillance? Peut-être que d'une manière ou d'une autre, tu ne verras pas ces intentions d'une manière positive, mais la demoiselle n'a aucune arrière pensée. Il y a ce petit sourire sur ses lèvres, ce regard toujours aussi doux, Moera n'est pas vexée, elle n'est pas fâchée ou froissée. Elle cherche plus à te comprendre, à te découvrir.

Elle rajoute quand même en penchant la tête : « Et si ton envie c'est parti, je t'en voudrais pas. On pourra toujours se recroiser une prochaine fois. Et ça me fera toujours autant plaisir de parler avec toi. » Et c'est la vérité, une des vérités les plus simple de Moera. Les petits bonheurs d'une vie, c'est ainsi qu'elle les nomme. En attendant une réponse, un choix, elle prends enfin ta canette pour goûter, elle grimace un peu pour les bulles, ce n'est pas trop son truc comme elle s'en doutait, même si ça sentait bon. Puis elle te la tends par la même occasion.

__________________________________

   

« L'INNOCENCE DONNE LA JOIE DANS L'AISANCE,
ET AUSSI LA FERMETÉ DANS LE MALHEUR. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Viveka
avatar
Étudiant de l'Académie || Viveka
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Katsuki Bakugou
Papiers : 23
Arrivée : 02/01/2018

Âge : 19
Clan : Viveka
Situation : Ultra célibataire
Occupation : Lame en devenir
Faculté(s) : N'est pas explosif qui veux. Le surnom de Kaboom ne lui vient pas de l'imagination fertile de son cousin (Kyran), mais bien parce que sa faculté est de créer des explosions avec la sueur de son corps, plus précisément de ses mains. Les composants de sa sueur ne ressemble en rien à ceux des humains normaux, puisqu'elle est composée de nitroglycérine. Il n'est donc pas surprenant que, plus il sue, plus les explosions deviennent puissantes et extrême. Bad n'a pas de problème à créer des explosions, puisqu'il est créatif et avec son intelligence au combat, les explosions qu'il génère sont parfois mortelles et polyvalentes. Depuis peu, il a découvert qu'il pouvait également, avec les particules de sueur flottant dans les airs lorsqu'il court, créer des explosions distances et à retardement, un atout important lors des missions.
- Il est aussi capable récemment de séparer sa salive et la nitro, ainsi s'il décide de créer un mélange des deux, lorsqu'il crache cela offrira un magnifique spectacle d'explosion.
Armement : Bad aime les combats au corps à corps. Pour le jeune homme combattre en sentant les os de son adversaire se fendre et craquer contre ses jointures, c'est quelque chose qu'il adore. N'ayant pourtant pas suivit des cours d'arts martiaux ou de boxe, le jeune homme excellent simplement grâce aux combats dans les rues, contre de petites frappes qui lui aurait cassé les couilles. Même s'il doit user d'un costume spéciaux pour que ses explosions soit plus efficace, le jeune homme usera de sa faculté que si cela est réellement nécessaire, préfèrent réellement sentir le liquide cramoisie contre sa peau et ressentir le frisson des coups échangé.
Mar 9 Jan - 17:50

Pourquoi est-ce qu'elle s'excusait de la sorte ? Il n'y avait pas mort d'homme. Il n'aimait juste pas les contacts. Alors pourquoi est-ce qu'elle devait avoir ce genre de réaction un peu trop intense à son goût ? Bad serra les dents de nouveau en l'écoutant et plus elle parlait en disant combien elle ne voulait pas si ou encore qu'elle ne voulait pas ça, le jeune homme se sentait de plus en plus mal à l'aise. C'était comme s'il était devant la perfection et que lui, n'était qu'un paquet de déchet nuisible. Pourquoi est-ce qu'elle devait faire comme si c'était la mort ? Dans un mouvement lent, il retira l'une de ses mains des poches de son jeans et frappa brusquement et violemment le mur près de lui, créant une mini explosion qui envoya des morceaux de pierres ici et là.

Il n'y avait plus de tremblement. Il n'y avait plus de malaise, mais un regard sombre envers Moera alors qu'il ne la quittait plus des yeux cette fois. Pour une rare fois, il la regardait dans les yeux en n'ayant pas cette envie de fuir. Son poing toujours enfoncer dans le trou qu'il avait créé, il ne bougea pas en plissant lentement les yeux.

« La ferme. » Bad qui ne hurle pas et qui dit simplement à quelqu'un de se taire en étant calme, c'est qu'il était réellement en pétard. Lorsqu'il hurlait sa colère, ce n'était que de l'impatience, mais là. En ce moment, c'était tout autre chose et situation. « Ferme-là avec tes excuses. Y'a pas mort d'homme. J'aime pas l'contact, tu l'as compris. Tu m'dis que tu r'commencera plus, c'bon. Ferme-là maintenant avec tes excuses bidons. Tu m'soules avec ça. »

C'était désagréable. Qu'est-ce qu'il en avait à foutre qu'elle soit aussi mal, c'était juste un refus de lui tenir la main. C'était dans son être. Il ne la jugeait pas parce qu'elle était gentille et serviable, alors qu'elle n'en fasse pas tout un plat avec son côté plus renfermer. Elle aurait dû, mais elle ne l'avait pas fait et c'était fini maintenant.

« R'viens en. On va pas en parler durant des mois. S'rieux. » Dans un grognement, il relâcha le mur en restant tout de même à distance et lui tourna le dors en croisant les bras contre le rebord de la fenêtre.

Elle semblait avoir comprit puisqu'elle enchaîna tout de même sur des sujets dont ils seraient plus aisé pour eux d'aborder. Il demeurra un moment muet pour finalement froncer les sourcils en semblant pensif. Il se souvint de quelque chose dont il avait songé plus tôt et ...

« Ton p'voir, c'est de ressentir c'que les autres ressente, non? » Il tourna la tête vers elle lentement. « Si c'est l'cas. Arrête de toujours t'excuser pour des banalités comme c'qui c'est produit. S'tu l'sais que j'suis juste mal a l'aise, t'excuse pas. L'fais juste plus. » Voilà, au moins comme ça c'était dit. Il regarda le trou dans le mur et grogna de nouveau en sachant que son père lui passerait un savon quand Viveka appellerait à la maison.

« Fais chier... »

__________________________________


Kabooooooom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
avatar
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Papiers : 84
Arrivée : 29/12/2017
Mar 9 Jan - 20:38

Comment en êtes-vous arrivés ici ?
Moera ne pensait pas qu'une simple excuse sincère pourrait réveiller tant de colère en toi. Elle reste sans voix. Prise de court, elle se dépends comme elle peut pour changer de sujet mais cette colère, elle est ... tellement violente. Autant physiquement que verbalement. Elle se crispe un peu. Est-ce-qu'elle a peur ? Non, elle n'a pas peur. Ce n'est pas de la peur. Mais ta colère, ta colère elle peut la sentir au fond de son âme. Ce sentiment vient éttouffer sa gorge. Elle te contemple dans un silence parfait. Elle la ferme comme tu le demandes. Ce n'était que des excuses mais pourrait-elle être en mesure de te dire que c'était une manière bienveillante de répondre à ta différence, te dire qu'elle s'excuse pour te montrer qu'elle l'accepte. Encore une maladresse sans doute. Moera écoute, elle n'a jamais vu cela comme une chose insurmontable ou impardonnable. Elle sait qu'elle n'a rien fait de mal. C'était juste maladroit. Juste trop soudain, comme ta colère. Elle observe le mur avant de t'écouter parler d'elle. C'est aussi tranchant que le reste. C'est étrange mais il y sonne comme une marche à suivre, un mode d'emploi...

Moera reste silencieuse.
Est-ce-qu'elle était vexée ? Non. Est-ce-qu'elle t'en voulait ? Pas le moins du monde. Moera espère juste avoir bien compris la nature de cette colère. Elle laisse tes jurons s'échapper. Ce n'est pas joli mais... Elle ne s'en formalise pas, tu n'as pas l'air d'être un enfant de coeur. Elle fait tourner la canette dans les mains puis elle la repose juste à ses côtés. Moera hésite, la colère n'a jamais été un sentiment qui la met en confiance. Elle se relève de la marche, elle s'avance vers toi. Est-ce-qu'elle devrait te craindre ? Elle ne pense pas. Elle t'a entendu... Elle ne dira pas pardonne-moi à nouveau de t'avoir énerver ou de t'avoir contrarié. Elle penche la tête sur le côté puis elle se perds dans tes yeux. Dans une profonde inspiration elle réponds, toujours à cette distance respectable entre vous : « Ton pouvoir, c'est de faire exploser ? Tu m'expliques comment ça fonctionne ? Tu dois être bon au corps à corps, non ? »

Oui, elle change de sujet, son regard se repose alors sur le trou, elle croise ses mains dans le dos avant de se balancer légèrement sur ses pieds, d'avant en arrière. Une petite grimace presque enfantine, derrière son regard doux, elle rajoute : « Comment on fait pour le mur ? On trouve un poster et on le cache derrière ? » Un petit rire, elle n'y croit pas du tout, elle essaie de changer d'air, de redonner cette bonne humeur à l'instant, faire tomber ta colère, changer tes idées, son regard revient dans le tien, Moera se confit.

Elle s'ouvre à toi, timide, elle se frotte un peu le poignet et elle se mordille la lèvre avant de baisser la tête, elle te parle d'elle : « Merci de m'avoir expliquer dans un sens, comment ça fonctionne avec toi. Je me dis que comme ça, on pourra parler plus souvent... Je te garantie pas de pas... être encore maladroite comme aujourd'hui à m'excuser mais, je me dis que j'en sais un peu plus sur toi, ça me fait plaisir. » Oui, les plaisirs simples de Moera... Tout un programme. Même si son cœur se pince, elle espère ne pas avoir dit encore une chose qui ne fallait pas. Car tout ça, elle le pense vraiment. Puis son regard se repose une dernière fois sur la canette et elle te lance d'une manière légère : « Par contre, ton soda, il est... Pas bon ! Je crois que je suis pas faite pour les boissons qui piquent... »

__________________________________

   

« L'INNOCENCE DONNE LA JOIE DANS L'AISANCE,
ET AUSSI LA FERMETÉ DANS LE MALHEUR. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Viveka
avatar
Étudiant de l'Académie || Viveka
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Visage : Katsuki Bakugou
Papiers : 23
Arrivée : 02/01/2018

Âge : 19
Clan : Viveka
Situation : Ultra célibataire
Occupation : Lame en devenir
Faculté(s) : N'est pas explosif qui veux. Le surnom de Kaboom ne lui vient pas de l'imagination fertile de son cousin (Kyran), mais bien parce que sa faculté est de créer des explosions avec la sueur de son corps, plus précisément de ses mains. Les composants de sa sueur ne ressemble en rien à ceux des humains normaux, puisqu'elle est composée de nitroglycérine. Il n'est donc pas surprenant que, plus il sue, plus les explosions deviennent puissantes et extrême. Bad n'a pas de problème à créer des explosions, puisqu'il est créatif et avec son intelligence au combat, les explosions qu'il génère sont parfois mortelles et polyvalentes. Depuis peu, il a découvert qu'il pouvait également, avec les particules de sueur flottant dans les airs lorsqu'il court, créer des explosions distances et à retardement, un atout important lors des missions.
- Il est aussi capable récemment de séparer sa salive et la nitro, ainsi s'il décide de créer un mélange des deux, lorsqu'il crache cela offrira un magnifique spectacle d'explosion.
Armement : Bad aime les combats au corps à corps. Pour le jeune homme combattre en sentant les os de son adversaire se fendre et craquer contre ses jointures, c'est quelque chose qu'il adore. N'ayant pourtant pas suivit des cours d'arts martiaux ou de boxe, le jeune homme excellent simplement grâce aux combats dans les rues, contre de petites frappes qui lui aurait cassé les couilles. Même s'il doit user d'un costume spéciaux pour que ses explosions soit plus efficace, le jeune homme usera de sa faculté que si cela est réellement nécessaire, préfèrent réellement sentir le liquide cramoisie contre sa peau et ressentir le frisson des coups échangé.
Jeu 11 Jan - 20:09

Il calmait son esprit petit à petit, le regard rivé vers le cratère qu'il venait de créer dans le mur. Ça ne passerait surement pas, mais au final qu'est-ce qu'il en avait à faire ? Son père avait surement fait pire à l'époque en venant ici, alors. Quand la voix de Moera s'éleva de nouveau, dans une nouvelle question, mais en rapport avec son don, Bad fronça les sourcils en posant le regard sur sa main. Il ouvrit et ferma son poing à quelques reprises avant de répondre le plus simplement du monde.

« Ma sueur, quand je la concentre dans mes mains et que je malaxe mon énergie, ça crée des explosions. » C'était étrange dit comme ça, mais c'était aussi banal que ça.

Les explosions qu'Abaddon créait ne venait pas aussi facilement, il devait avoir de la sueur et pouvoir concentrer son énergie dans un point précis et depuis l'enfant il avait choisi ses mains, parfois ses pieds également. Il lui suffissait simplement de porter un costume bien précis afin que celui-ci soit beaucoup plus efficace. Bien entendu, il y avait des dérivés, il pouvait faire autre chose et dans une mesure il serait capable d'en créer sans que sa sueur soit totalement présent, mais bon pour l'instant c'était à explorer avec son père Nem ou avec le professeur de maîtrise.

Elle reprit la parole en faisant une blague, mais Bad ne rit pas. Non pas qu'elle n'était pas drôle, mais c'était Bad et il lui en fallait vraiment beaucoup pour qu'un éclat de rire s'échappe de ses lèvres. Une très bonne blague ou quelqu'un qui se casse la gueule sur le sol ou dans une porte vitré, c'était toujours drôle ça.

« On s'en fou du mur, j'le laisse comme ça. Ils sont capable de le réparer de t'façon. » Dit-il sur un ton grognon. Ce n'était pas comme si les dieux n'avaient pas l'argent pour hein.

Elle le remercia en lui disant que dans un avenir proche elle ferait attention et qu'elle ne promettait pas d'être moins maladroite parce que c'était ce qu'elle était, mais bon. Bad haussa les épaules en regardant son soda qui reposait finalement sur les marches près de Moera. Le pas traînant, il s'approcha et saisit la canette en retournant vers la fenêtre en traînant toujours ses chaussures contre le sol. Dans un mouvement lent il ouvrit la fenêtre et versa le soda de celle-ci.

Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'on entendit un hurlement et une voix féminin demander qui était le connard qui venait de lui verser quelque chose sur la tête.

« J'l'aimais pas non plus. » Avoua-t-il en laissant tomber la canette sur la tête de cette même fille dans un 'toc'. Il tourna finalement le regard vers elle puis fronça les sourcils en soupirant.

« C'pas que j't'aime pas, mais je m'en fou un peu. J'ai pas d'ressentit bien ou méchant, mais j'pense que je vais aller en cours, c'est l'heure. » Après tout, ils étaient là pour une raison. Bad ne venait jamais à l'école pour que dalle, mais bien pour suivre ses cours donc. « À plus. » Il la salua d'un signe de main et se mit en marche vers le cours de sport, soupirant en se massant la nuque, celle-ci tout raide.

C'est de famille, son père aussi avait souvent le cou raide.

__________________________________


Kabooooooom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
avatar
Étudiant de l'Académie || Hebimaru
Missions ✔ : /
Missions ✘ : /
Papiers : 84
Arrivée : 29/12/2017
Ven 12 Jan - 14:39

Tu prends le temps de lui expliquer pour ton pouvoir. Elle est attentive, c'est intéressant. Elle aimerait bien voir cela en combat un jour. C'est un élément qui fascine beaucoup son esprit, pouvoir observer les gens comme ça exploiter leurs capacités. Elle te sourit en guise de réponse, signe qu'elle a compris ce que tu lui expliques.

La demoiselle ne se formalise pas quand tu ne viens pas rire à sa plaisanterie. En toute franchise, elle se doutait que ça ne ferait rire qu'elle d'imaginer un poster à cet endroit comme si de rien n'était. Tu viens à ta manière exprimer la voix de la raison et la réalité. Oui, dans cette école ce n'est pas un mur avec un trou qui doit vraiment les inquiéter. Alors il restera comme ça, elle espére tout de même que tu ne seras pas trop sévèrement puni, dans un sens elle a sa part de responsabilité elle aussi.

La demoiselle te suit des yeux ensuite quand tu retournes prendre le soda mais elle ne se doute pas une seule seconde ce que tu peux avoir en tête. Elle penche la tête, curieuse, s'approchant un peu quand tu reviens à la fenêtre et là... là, elle écarquille les yeux en entendant les hurlements et les jurons de la fille en dessous. Sérieusement ? Elle ne sait pas ce qui est le plus surprenant ton détachement complet pour cette pauvre fille qui n'a rien demandé ou l'action en elle-même. Enfin... Est-ce-que cette fille n'avait rien demandé ? si ça se retrouve, tu avais peut-être tes raisons de faire une chose pareille. Quoiqu'il en soit, Moera reste sans voix avant de rire légèrement. Toi, Bad, tu étais vraiment unique en ton genre.

Son regard se fait plus doux, sauf que tu la regardes en retour et en fronçant les sourcils. QUOI ? C'est parce qu'elle a rit à cause de la canette et soda ? Non, tu voulais juste l'avertir que tu devais la laisser. Ouf... Moera t'offre un sourire avant de te répondre avec un petit signe de main : « D'accord, bon courage pour tes cours ! Bye bye ! » Elle te regarde t'éloigner, songeuse avant d'oser ajouter en regardant ta main passer sur ta nuque, se hissant sur la pointe des pieds en plaçant ses mains autour de sa bouche pour diriger le son vers toi : « Bad, un jour je viendrais regarder comment tu t'entraines avec ton pouvoir ! ça a l'air trop cool ! On pourrait même demander à Kyran de venir ! »

Après ses mots, Moera regarde sa montre, il est aussi temps pour elle de reprendre le chemin des cours. Oh biensûre il n'était pas question de combat pour elle, mais c'est tout aussi intéressant. Elle prends cependant le temps de récupérer sa canette, jetant un dernier coup d’œil sur le mur...

FIN

__________________________________

   

« L'INNOCENCE DONNE LA JOIE DANS L'AISANCE,
ET AUSSI LA FERMETÉ DANS LE MALHEUR. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
La canette vagabonde • [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Verre canette coca cola
» Lyarra courevent, la femme vagabonde![Maé]
» Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI
» Keylä... [Vagabonde]
» Quenya Fëanáro [Vagabonde] {Dundun}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GENESIS ACADEMY :: • Genesis Academy • :: Intérieur de l'Académie :: • Réfectoire-
Sauter vers: